Forum algéro-américain sur l’économie verte : Importantes opportunités de partenariat

Les participants à la première édition du Forum algéro-américain sur l’économie verte, dont les travaux ont débuté, ce mardi à Alger, ont mis en avant l’existence d’importantes opportunités en matière de partenariat entre les opérateurs algériens et américains dans le domaine de l’économie verte, notamment dans la valorisation des déchets et des énergies renouvelables.

Intervenant à l’ouverture des travaux de ce forum organisé par le Conseil d’affaires algéro-américain, la ministre de l’Environnement, Samia Moualfi, a appelé les opérateurs économiques algériens et américains à intensifier le partenariat dans le domaine de l’économie verte et circulaire, dans toute ses dimensions afin de créer la richesse et préserver les ressources naturelles.
Mme Moualfi a rappelé l’importance de l’économie verte et circulaire dans le renforcement du développement durable et la création d’emploi, ajoutant que l’économie circulaire constitue un «axe principal» de la nouvelle vision économique du pays, tout en évoquant les efforts consentis par son  département pour encourager et orienter les porteurs de projets à créer leurs entreprises dans le domaine de l’économie verte.
De son côté, le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Benattou Ziane, a affirmé que ce forum constitue « une  opportunité pour encourager les opérateurs algériens et américains à nouer  des partenariats bénéfiques dans le domaine de l’économie circulaire  notamment dans la valorisation des déchets ».
M. Ziane a indiqué que ce Forum constitue aussi «une occasion pour les participants algériens de profiter des échanges avec leurs partenaires potentiels américains pour tirer profit de leur expertise dans le domaine de l’économie circulaire et verte».
Présent à cet évènement, le coordinateur des Nations unies en Algérie, Alejandro Alvarez, a soutenu, pour sa part, que la transformation des modèles économiques «est une priorité» pour se diriger vers l’économie verte et circulaire, appelant à renforcer le partenariat avec les opérateurs algériens et américains dans le domaine des énergies renouvelables et l’économie verte. Le coordinateur des Nations unies a mis en avant également l’importance de la question environnementale dans le développement durable d’où la nécessité d’intensifier les investissements dans le domaine de l’économie verte.