Gaspillage alimentaire : Les mauvaises habitudes persistent

Le mois béni de Ramadan, qui devrait être celui de l’abstinence, de la modération et de la piété, est malheureusement entaché de comportements irresponsables.

Le gaspillage alimentaire dépasse tout entendement. Crise ou pas crise, l’expression «avoir les yeux plus gros que le ventre» trouve tout son sens. Une simple virée dans les   marchés couverts, poissonneries, boucheries et pâtisseries de la capitale suffit pour se rendre compte de cette réalité désolante.
De nombreuses personnes ressortent  avec des sacs débordant de nourritures et de fruits  de toutes sortes. La moitié des plats préparés atterrissent dans les poubelles.  Ce n’est un secret pour personne.  Le gaspillage alimentaire connaît un pic important pendant le Ramadan. Pain et  autres produits fabriqués à  base de farine arrivent en tête des aliments les plus gaspillés, suivis par les fruits, les légumes, les viandes et les produits laitiers.
 Les quantités de pain jetées chaque mois représentent l’équivalent de 52.000 couffins du Ramadan au profit des démunis.
Samira A.