Gestion APC/APW : Intérêt général et calculs partisans

Tous les partis convoitent des sièges au niveau des assemblées populaires, qu’elles soient communales ou de wilaya. C’est d’abord une preuve d’enracinement au sein de la population qu’ils cherchent à prouver.

Le lien étant direct avec la population, ils croient pouvoir trouver en même temps un terrain où ils peuvent agir et influer sur la gestion et honorer quelques engagements. Toutefois, cela n’est pas aller, dans bien des cas, sans quelques dysfonctionnements. Souvent, l’intérêt général a été sacrifié au profit d’étroits calculs partisans. L’expérience de la présence de divers courants au sein des APC et APW date de plus d’un quart de siècle. A-t-on tiré les enseignements ? Qu’en pensent les partis et que prévoit la législation pour que le légitime besoin de démocratie pluraliste et de transparence ne se transforme pas en facteur de blocage ?
Au lendemain de l’annonce des résultats des élections locales et en prévision de l’installation des nouveaux exécutifs, ces questions sont plus que jamais d’actualité.
H. R.