Gvapro-Anade : Une convention pour soutenir les projets de production 

 Le Groupe de Valorisation des Produits agricoles (GVAPRO) et l’Agence nationale d’Appui et du Développement de  l’entreprenariat (ANADE) ont signé une convention spécifique en vue de soutenir les micro-entreprises activant dans l’agriculture et  l’agroalimentaire, a indiqué ce lundi un communiqué du ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

« Dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau dispositif de régulation des produits de large consommation, notamment la pomme de terre, une convention spécifique a été signée lundi 4 juillet entre le Groupe GVAPRO et l’ANADE, en présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafidh Henni, et le ministre délégué auprès du Premier Ministre,  chargé de la micro entreprise, Nassim Diafat », fait savoir le communiqué.
Cette convention a pour objet de définir le cadre de coopération entre les deux signataires en vue de soutenir les micro entreprises activant dans les domaines d’activités relevant du groupe GVAPRO et de ses filiales, et ce, en application de la convention cadre signée entre les deux secteurs en mars 2021 et de son avenant signé le 23 mai dernier, souligne la même  source.
Les deux parties s’engagent aussi, aux termes de cette convention, à assurer un accompagnement et un appui technique aux porteurs de projets dans le domaine du développement des filières de production agricole et de la valorisation des produits et sous produits agricoles.
« La mise en œuvre du nouveau dispositif de régulation des produits agricoles de large consommation offre, ainsi, aux jeunes entrepreneurs des opportunités pour intégrer ce dispositif et participer à l’approvisionnement du marché avec une vente directe au consommateur notamment dans les grands centres urbains. Ce nouveau dispositif permettra à ces micro-entreprises de contribuer à la stabilité des prix des produits  de première nécessité », indique le ministère.
En outre, les deux parties s’engagent à assurer un suivi des micro-entreprises contractualisées avec le groupe GVAPRO et à mettre en œuvre des programmes de formation et de vulgarisation nécessaires à  l’amélioration de leurs capacités techniques dans les domaines d’activités identifiés.