Habitat rural : La révision de l’aide n’est pas à l’ordre du jour 

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, a affirmé, ce jeudi à Alger, que la révision de la subvention octroyée dans le cadre de l’habitat rural « n’est pas à l’ordre du jour actuellement », mais pourrait « faire l’objet de révision à l’avenir ».

Lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par Brahim Boughali, président de l’Assemblée, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar et membres du gouvernement, M. Belaribi a précisé que la  révision du montant de la subvention de l’habitat rural, estimée à 700.000 Da -si les revenus du bénéficiaire sont inférieurs ou égaux à 6 fois le revenu national minimum garanti (SNMG)- et 1 million Da dans les wilayas du Sud, « n’est pas prévue à présent », indiquant qu' »il est possible d’étudier l’augmentation de cette subvention ultérieurement ».

Ce type de logement s’inscrit dans le cadre de la politique de développement des zones rurales, de sédentarisation de la population et  d’incitation à la réalisation d’un logement décent dans son environnement par l’auto-construction, dans la mesure où le bénéficiaire doit y contribuer avec un lot de terrain et une somme d’argent pour complémenter l’aide de l’Etat, a-t-il expliqué. De surcroît, les prix des matériaux de construction n’ont pas augmenté à l’exception du fer, a assuré M. Belaribi, démontrant, à travers une étude réalisée par ses services, que le montant de réalisation d’un logement  rural d’une superficie de 64 M² est estimé à 613,554 Da, soit un montant proche de la subvention financière qu’accorde l’Etat à cette formule d’habitat.