Halte- Village méditerranéen: Un bijou qui s’anime déjà

à J-5 DU LANCEMENT OFFICIEL DES JM 2022 D’ORAN, le village méditerranéen, principale infrastructure consacrée à l’hébergement des athlètes, est déjà en pleine effervescence.

Devant l’entrée du site, reconnaissable de loin par son immense stature en charpente métallique, un important dispositif sécuritaire est déployé, composé de plusieurs véhicules de police. Une fois les contrôles de sécurité d’usage passés, le site se déploie tel un véritable groupement urbain, avec sa voirie, ses larges trottoirs, ses espaces verts, ses bâtiments administratifs et ses blocs réservés à l’hébergement. Des équipes de la brigade cycliste de la police nationale sillonnent les différentes artères du village. Sur une vaste esplanade, plusieurs chapiteaux sont dressés, autour desquels s’activent des dizaines d’agents, des bénévoles et des éléments de la Protection civile. Un peu plus à gauche, des techniciens s’attellent à finaliser les derniers branchements sur une scène déjà montée avec ses enceintes et ses lumières.
à droite, sous une immense tente saharienne, un groupe de bénévoles sous tutelle de la commission du transport du Comité d’organisation des Jeux méditerranéens (COJM) discute des derniers ajustements à apporter au dispositif de transport des délégations avant le jour J.
Depuis trois jours, on procède à une «marche blanche», une sorte de répétition générale avant l’entame des compétitions. Ces bénévoles, dont le nombre total avoisine les 280, «seront chargés d’encadrer le transport des délégations, de veiller au respect des itinéraires, des horaires et de la gestion du temps, entre autres. Originaires de 25 wilayas du pays, ils sont pour la majorité des étudiants maîtrisant au moins deux langues étrangères. Ils seront dispatchés chacun selon son profil et ses compétences», confie Slimani Mustapha, coordinateur bénévole. Dans les blocs administratifs, les bureaux sont également en effervescence. Le maire du village est sur le lieu de résidence de la délégation marocaine, une des premières délégations arrivées au village.
S’étalant sur une superficie de 39 hectares, le village méditerranéen est doté d’une capacité d’accueil de 4.266 lits. Il dispose de toutes les commodités prévues par la Charte internationale des Jeux méditerranéens pour offrir aux résidents une qualité de service et un séjour des plus confortables. Le site est divisé en trois zones incipales.
La première, dite zone résidentielle, est réservée aux athlètes ainsi que leurs accompagnateurs. Elle comprend des chambres d’hébergement, des restaurants, des sites d’entraînement, une polyclinique et des espaces de détente, entre autres.
La deuxième est la zone internationale. C’est une zone de transit qui sépare l’accès principal de la zone résidentielle. On y retrouve le centre d’accueil, la zone de transport, un bureau de poste, une banque et d’autres commodités. Quant à la troisième, c’est la zone dédiée aux volontaires. Elle comprend, comme son nom l’indique, les chambres réservées aux volontaires des JM, leurs restaurants et leurs lieux de détente.
 Yahia Benaïssa