Handball :  L’équipe nationale boucle son stage dans la discrétion

Le regroupement de l’équipe nationale senior hommes de handball qui rentre dans le cadre de la préparation des jeux méditerranéens d’Oran, prend fin ce dimanche dans la discrétion totale.

Aucune information n’a été donnée depuis le premier jour, à savoir le 12 du mois en cours sur la liste des convoqués, le programme du stage, l’objectif, ainsi que les axes sur lesquels s’est basé le nouveau sélectionneur Rabah Gherbi. Un silence radio qui a suscité plusieurs interrogations au niveau des médias et de la famille de la petite balle nationale.
D’aucuns se sont demandés quel est l’intérêt du successeur d’Alain Portes de fermer les portes de l’hôtel et de la salle aux médias, dont une journaliste de l’audiovisuel. En matière de communication, la cellule de la fédération gérée provisoirement par un directoire, s’est contentée jusqu’à présent d’annoncer les dates du coup d’envoi et de la fin du stage. Un autre point a fait accroitre la confusion autour de la sélection nationale, les noms des joueurs convoqués. D’ailleurs, les médias ont trouvé d’énormes difficultés à faire leur travail. Leurs seules sources étaient les pages officielles des réseaux sociaux des clubs. Des équipes de l’élite ont communiqué les noms de leurs signataires sélectionnés par l’ex star de Montpellier handball. Pour avoir plus de détails et tenter de débloquer la situation, nous avons tenté de joindre à maintes reprises le sélectionneur national. Mais, nos tentatives ont été vaines.
Programmé durant la semaine de la fédération internationale (IHF), le stage a permis néanmoins de regrouper depuis plus d’une année les joueurs professionnels avec ceux issus du championnat national. Sur place, le sélectionneur national aurait constaté l’écart entre deux groupes de joueurs avec de l’avance pour ceux évoluant notamment en Europe. Selon une source bien informée, le prochain stage devrait être consacré aux aspects physique et tactique.
A moins de 100 jours du coup d’envoi des jeux méditerranéens d’Oran, la tâche de présenter une équipe nationale homogène s’annonce d’ores et déjà très difficile. Les probables adversaires du sept national seront que l’on veuille ou non nettement mieux préparés. Reste à savoir comment compte-t-on gérer cette période au niveau de la direction des équipes nationales. Sans les joueurs professionnels jusqu’au coup d’envoi de la manifestation méditerranéenne, la participation à des tournois est plus qu’indispensable pour remettre le train sur rails.
Adel K.