Handball  : Les clubs boycottent les play-downs

Le déroulement des trois tournois de play-downs du championnat excellence de handball hommes risque d’être perturbé suite au boycott des clubs concernés de cette échéance décisive pour le maintien.

En effet, les clubs ont manifesté leur courroux par rapport au changement de la fiche technique dans un communiqué dont nous détenons une copie. Une modification qui aurait dû passer par l’assemblée générale pour approbation. Outre ce point, la programmation des trois tournois à Alger n’arrange pas les affaires des clubs concernés, vu les frais d’hébergement et de restauration, ainsi que l’obligation de rester au moins 15 jours à Alger. Le souhait des clubs était de varier la programmation des trois tournois. Une décision qui aurait pu éviter aux équipes moins de charges à payer. Ainsi, la petite balle nationale se trouve de nouveau dans un désaccord soit à moins d’un mois de la tenue d’une assemblée générale élective annoncée par le ministre de la Jeunesse et des Sports Abderrezak Sebgag.
Une assemblée élective qui permettra d’élire un nouveau président de fédération et une nouvelle équipe fédérale. Au vu de la situation actuelle, dont un championnat excellence avec 25 clubs et une nationale une avec 33 pensionnaires, ainsi que la crise financière au niveau de l’instance fédérale, les futurs élus devront penser à un plan de sauvetage pas seulement de la FAHB, mais du sport à sept avec son palmarès le plus étoffé d’un sport collectif sur le plan national. Jusqu’à présent, aucun candidat n’a annoncé officiellement son intention de briguer la présidence de la FAHB. Dans les coulisses, des voix se sont élevées pour demander au président de la ligue de Bejaïa et ex-secrétaire général de la FAHB de déposer sa candidature, lui qui a déjà été candidat lors de l’assemblée élective reprogrammée et remportée par le président suspendu à titre conservatoire Habib Labane et sa liste de membres du bureau.
Adel K.