Handball : Réda Zeguili quitte le MCA

La section handball du MC Alger n’a pas encore repris les entraînements en prévision de la nouvelle saison 2021-2022, que ce soit chez les filles ou les garçons. D’ailleurs, aucune décision n’a été prise concernant la date de la reprise, ni l’identité des staffs techniques.

Chez les garçons, l’ex-entraîneur du GSP et auparavant du MCA et joueur emblématique du club, Réda Zeguili, ne fera pas partie du staff technique durant la prochaine saison, dont le coup d’envoi devrait avoir lieu dès la fin du mois de décembre. Pour débuter, le directoire a annoncé récemment le coup de starter du championnat féminin pour le 24 décembre. Le nom de Zeguili, qui est l’entraîneur algérien le plus titré avec 99 trophées, s’ajoute ainsi à une longue liste de partants. La majorité a décidé de quitter le navire du club, après presque trois ans d’inactivité et sans percevoir de salaires pendant deux saisons. Sur ce point, les joueurs qui ont toujours été à la hauteur de la confiance placée en eux, envisagent de monter au créneau par rapport à la question de leur dû. Un groupe de joueurs compte demander audience au ministre de la Jeunesse et des Sports et au directeur de Sonatrach pour débattre du sujet. Face à la crise financière, nous avons appris que des athlètes, qu’ils soient du handball ou d’autres disciplines, ont décidé de changer de vocation pour subvenir aux besoins de leurs familles. Un point noir qui nécessite l’intervention des concernés pour sortir les joueurs de leur chômage.
Si certains ont décroché au bon moment des contrats comme Messaoud Berkous à Istres et Abderrahim Berriah au club grecque de l’AEK Athènes, d’autres sont dans l’impasse. On cite le gardien international, Abdellah Benmenni, et l’ailier chevronné Riad Chahbour. Si le premier est proche d’un départ vers un autre club, le second est tout près de prendre sa retraite comme joueur. Champion d’Afrique en 2014, Chahbour n’a plus envie, selon des sources concordantes, de rejouer au handball suite au manque de considération envers l’ex-staff du GSP et ses coéquipiers. A propos de la situation du MCA en championnat Excellence, le dossier sera étudié prochainement après le collège technique prévu le 8 décembre. Durant la rencontre entre les clubs, il sera question de valider la formule avec laquelle va se jouer le championnat, à savoir une phase préliminaire de 25 clubs, puis une phase principale de 16 clubs. Néanmoins, d’aucuns s’interrogent sur la manière avec laquelle va reprendre le MCA qui est toujours en stand-by général. Un état des lieux qui suscite de l’inquiétude par rapport à un club grand de par son histoire et son palmarès bien décoré par les titres nationaux et continentaux.
A souligner que plusieurs anciens joueurs sont pressentis pour prendre les commandes de l’équipe masculine du MCA, dont Sofiane Draouci. Ce dernier actuellement libre de tout engagement, est proche de reprendre du service dans la petite balle nationale, après de longues années passées dans les pays du Golfe. Pour ce qui est du poste de manager général, la mission devrait être confiée à Yazid Akchiche.
Adel K.