Hazab Benchohra, président de l’UGCAA : «Beaucoup de lieux restent à découvrir»

Le président de l’Union générale des commerçants et artisans algériens aborde, dans cet entretien, le secteur du tourisme, nous livrant ses impressions. Il évoque aussi le   potentiel touristique de notre pays et les caractéristiques de la saison estivale qui est sur le point de s’achever.

Quelles sont vos appréciations de la saison estivale ?
J’ai fait un tour des plages, et j’ai relevé une amélioration significative par rapport aux saisons précédentes. Selon  les chiffres annoncés par les services concernés, plus de 100 millions d’estivants sont passés dans ces endroits de détente. Ces statistiques disent long sur l’intérêt que portent nos concitoyens à la découverte du  pays, en famille ou entre amis. Une opportunité s’offre sur le plan social pour côtoyer des gens de différentes régions. Cette concentration de vacanciers sur le littoral en lieu et place des destinations étrangères permet aux acteurs du secteur, publics ou privés, de relever leur chiffre d’affaires.   L’autre effet est qu’ils arrivent petit à petit à surmonter les difficultés nées de la crise qui a sévi pendant plus de deux ans et de remonter ainsi la pente.
Comment expliquez-vous cet engouement pour les villes côtières ?
Beaucoup de lieux restent à découvrir. Je suppose que les Algériens prennent conscience de la beauté de leur pays. Nous avons des plages à perte de vue où des petites criques, des falaises attirent de plus en plus de jeunes. Pour les amoureux de la montagne, ils sont également bien servis. Des randonnées et des bivouacs y sont organisés pour se connecter à la nature et profiter de la fraîcheur des hauteurs de Chréa, du Djurdjura et autres monts. Certains vacanciers n’hésitent pas à se rendre dans le Sud où des circuits sont programmés pour atteindre des endroits frais et agréables durant l’été, comme  les zones humides. En revanche, un point noir est à souligner. Les estivants se plaignent des prix excessifs des chambres d’hôtel. Il est impératif de les réviser pour permettre à une large catégorie de la population d’en profiter et de ne pas partir ailleurs.
Quelle est votre destination durant les vacances ?
. Durant les vacances, je profite pour voyager en Arabie saoudite pour accomplir la Omra. C’est pour moi une source de sérénité et de plénitude. La visite des Lieux Saints et de la tombe du Prophète Mohammed (QSSSL) me donnent la force de commencer une belle année. A part ce voyage cultuel, je reste au pays. Je n’ai pas besoin d’aller ailleurs, l’Algérie est un don de Dieu et possède tous les paysages naturels, la  mer, les  montagnes et le Sahara où on peut se sentir bien.
Entretien réalisé par Karima Dehiles