Hazab Benchohra, président de  l’UGCAA : «Les pouvoirs publics devraient interdire ces activités»

Le secrétaire général de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Hazab Benchohra, appelle les pouvoirs publics à interdire les promotions les qualifiant ni plus ni moins de fausses.

Une profusion de promotions sur beaucoup de produits essentiellement pendant le mois de Ramadhan. Qu’en pensez-vous ?
Il y a des promotions pendant toute l’année, en raison d’une absence de contrôle. Parce qu’à l’état normal une promotion n’a lieu que deux fois par an mais non tout au long de l’année.
Existe-t-il une règlementation qui définit les promotions. Est-ce que cette réglementation est respectée ?
 Non, beaucoup ne respectent pas la réglementation.

 

Est-il illégal de faire autant de promotion ?
En effet, c’est illégal. Nous constatons partout que des magasins et des commerçants multiplient et font promotion sur promotion, mais en réalité, c’est interdit. Et nous en tant qu’organisation des commerçants, nous ne sommes pas habilités à contrôler. C’est le ministère de tutelle qui est habilitée à le faire.
 Est-il opportun de faire des promotions ?
 Je ne vois pas l’opportunité de faire des promotions tant que ce n’est pas légal. Il s’agit d’une supercherie parce que rien ne prouve qu’il s’agit bel et bien d’une promotion. Ils prennent des articles sur lesquels ils affichent un prix en faisant mention qu’il s’agit d’une promotion alors que rien n’est là pour témoigner qu’il s’agit d’une quelconque promotion.
Comment peut-on s’assurer d’une réelle promotion ?
Il faut qu’il y ait une facture explicative du prix du produit avant et après. Mais on a remarqué que le prix des produits est très cher y compris lors de sa promotion. Rien ne prouve donc que ce commerçant est de bonne fois et fait une réelle promotion. Les gens vendent comme ils veulent et ne font pas de réelles promotions. Il s’agit d’une astuce faite par les commerçants pour vendre comme ils veulent. Ce problème de promotion n’est pas maitrisé par le ministère de tutelle.  Nous souhaitons qu’il y ait de réelles promotions
De plus les promotions n’intéressent pas les produits nécessaires à la ménagère ?
 Oui en effet, ils sont de soit disant promotions pour écouler leurs produits en stock. Ce sont des gens qui ont des astuces et ils sont spécialisés dans ce domaine
L’absence de régulation du marché est à l’origine de pareils comportements ?
 Oui, en effet et nous avons de tout temps interpellé les pouvoirs publics à ce sujet.

 

C’est donc une astuce des commerçants pour vendre plus sous couvert d’une soit disant promotion ?
Exactement. Il n’y a pas de réelles promotions, et les prix sont toujours les mêmes, il n’y a pas de réelle baisse.
Que faire face à ce phénomène ?
 Nous interpellons les pouvoirs publics pour qu’ils interdisent ce genre de promotion. Car les promotions et soldes ont leur temps et interviennent à des moments bien définis.
La  faiblesse du pouvoir d’achats justifient-elles des promotions ?
Oui, c’est clair mais de réelles promotions bien étudiées pour aider réellement nos concitoyens. Nous appelons à revoir totalement ce système de promotions.
Entretien réalisé par Fatma Zohra Hakem