HCA : Vers la tenue des assises nationales de l’enseignement de Tamazight

Pour traduire concrètement  la volonté des hautes autorités du pays de consolider l’enseignement de tamazight, le Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA) prépare la tenue des assises nationales de l’enseignement de Tamazight. L’annonce a été faite, ce lundi sur les ondes de la radio algérienne chaîne III par son secrétaire général.
Selon Si El Hachemi Assad, la proposition a été faite au secteur de  l’Éducation nationale de prendre en charge les problèmes d’ordre pédagogique qui perdurent.  «Les assises permettront d’asseoir une feuille de route claire pour réguler l’enseignement de la matière et la généraliser au palier primaire au niveau de tout le territoire national», a-t-il affirmé, assurant que «c’est une étape importante pour faire une évaluation objective de ce qui a été accompli dans l’enseignement de Tamazight».
«Traduire la dimension nationale de tamazight scellée définitivement dans la Constitution est la mission du HCA depuis sa création à travers  des activités multiples au niveau de toutes les régions mais et c’est aux institutions de traduire la volonté politique dans les faits», s’est exclamé Assad. «Il est temps de traduire la  volonté politique de l’Etat  et les dispositions de la Constitution par des textes et des actions», a-t-il souligné.
Par ailleurs, Assad s’est attardé sur les grandes lignes du mémorandum du HCA portant sur une vision stratégique de promotion et de l’enseignement de Tamazight 2022-2038. «La projection est nécessaire de même que le travail en collaboration avec des experts», a-t-il indiqué. Le document évoque un plan de généralisation graduelle qui va se faire avec divers secteurs-éducation nationale, enseignement supérieur, justice, culture et formation professionnelle. A l’en croire, il vient corriger les dysfonctionnements liés à   la planification relevés chez les  partenaires du HCA. «Nous devons avoir dans la clarté cette approche graduelle de l’introduction de Tamazight et ce mémorandum répond à ce besoin sur le moyen et le long terme», a-t-il expliqué.
Le SG du HCA a soulevé aussi la problématique de lois notamment celle de l’orientation scolaire de l’éducation nationale en déphasage avec la Constitution. Interrogé sur la disparition de certaines variantes de tamazight, il a indiqué qu’«il faut prendre en charge ce trésor qui est un socle commun fondateur d’une diversité à assumer et prendre en charge par une production et un aménagement graduel. Les 14 variantes de Tamazight doivent être protégées. Il faut aller sur le terrain et proposer aux locuteurs de valoriser leur propre variante et ne pas abandonner la langue maternelle», a-t-il recommandé.
Assad a enfin annoncé que le HCA sera présent lors des Jeux Méditerranéens Oran 2022 où il prendra part aux programmes culturels et scientifiques. «Cela nous permettra de parler de l’Algérie à travers sa toponymie qu’il faut valoriser, en compagnie de la société savante algérienne de l’onomastique», a-t-il précisé. Le HCA, a-t-il conclu, est en train de préparer un colloque d’envergure pour l’occasion afin de valoriser l’image de notre pays.
Samira Belabed