Hôtellerie : Flambée des prix

Avec pas moins de 244 épreuves dans 24 disciplines au programme de la 19e édition des Jeux méditerranéens, des milliers de supporters algériens et étrangers sont attendus dans la ville d’Oran durant la période du 25 juin au 6 juillet prochain. Face à cette forte demande, certains établissements hôteliers ont vu leurs tarifs augmenter du simple au double, voire plus.

C’est le cas de Liberté, un hôtel de quatre étoiles à l’ouest de la ville, près de l’USTO, qui affiche 14.000 DA la nuitée pour une chambre double, soit une hausse de 55% par rapport au prix pratiqué un mois plus tôt ! Quant au prix d’une chambre single, il est passé de 6.000 à 10.000 DA la nuitée. Les Jasmins, un hôtel de même catégorie qui se trouve à une vingtaine de mètres de là, affiche lui aussi des prix relativement élevés malgré la promotion qu’il vient de lancer. Ainsi, une nuitée dans une chambre double est fixée à 11.000 DA, alors que la chambre single est proposée à 9.000 DA. Les prix flambent aussi du côté du boulevard des Falaises (Front de mer), où l’hôtel Plaza, un quatre étoiles proche du Grand Port d’Oran, propose une chambre single à 12.000 DA, alors que le prix d’une chambre double atteint les 14.000 DA.
«Un cinq étoiles en Tunisie coûte beaucoup moins cher», souligne un gérant d’un établissement hôtelier, indiquant toutefois que les prix son soumis à la règle de l’offre et de la demande. Une demande qui s’est amplifiée apparemment depuis que les touristes algériens boudent la destination tunisienne depuis la fermeture des frontières terrestres. «Les Algériens qui avaient l’habitude d’aller en Tunisie ne le font plus pour des raisons sécuritaires. Comme les vols vers ce pays affichent complet, ils se rabattent sur ce qui est disponible ici. Les opérateurs hôteliers profitent de la situation et augmentent les prix», a-t-il souligné.
M. F.