In Salah : De nouvelles structures pour l’été, De notre envoyée spéciale : Samira Azeggag 

De notre envoyée spéciale : Samira Azeggag

Longtemps privée de moyens de détente et de loisirs, la ville d’In Salah, fraîchement érigée en chef-lieu de wilaya, dispose, depuis quelques années de piscines, dont une semi-olympique. Les habitants de la région où la température dépasse parfois les50°C peuvent désormais nager dans des piscines. En réponse aux réclamations des populations des localités comme Touggourt, El Oued et In Salah qui demandaient des mesures exceptionnelles pour faire face aux hausses record des températures, les pouvoirs publics ont réalisé plusieurs piscines. A In Salah, trois sont opérationnelles, dont deux dans la commune d’In Salah et une à FoggaretEzzaouia. D’autres sont à un stade avancé de réalisation dans les communes de FoggaretEzzaouia et In Ghar. «Elles  seront réceptionnées au cours de cet été», a-t-on appris du directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya. Selon Ahmed Badjouda, «ces infrastructures seront accompagnées de salles omnisports». Tout en reconnaissant que l’activité aquatique reste insuffisante pour satisfaire les besoins pressants de la jeunesse de la wilaya, notre interlocuteur estime qu’«une fois tous les projets réceptionnés, ils répondront largement à la forte demande». «La piscine semi-olympique Ahmed-Ben-Salah, sise à In-Salah, connaît depuis sa réalisation en 2009 une grande affluence», tient-il à relever. La structure, pouvant accueillir 450 personnes, est considérée comme l’un des meilleurs lieux de loisirs dans la région.Elle accueille un nombre croissant de jeunes, toutes tranches d’âge confondues, selon le même responsable. Il rappelle au passage qu’elle était fermée pour travaux mais elle a été rouverte le 21 juin, jour du lancement de la saison estivale. Elle donne l’occasion aux nombreux jeunes de se baigner dans de bonnes conditions et avec une plage horaire beaucoup plus étendue que les années précédentes. Les capacités vont être renforcées avec l’ouverture d’une deuxième infrastructurele 5 juilletprochain. La structure, qui répond aux normes, dispose de gradins de 200 places, de 2 vestiaires pour hommes et femmes, d’un sauna, d’une cabine pour les moniteurs et d’une infirmerie, a-t-on constaté de visu. Des habitants estiment, toutefois, que ces infrastructures restent insuffisantes, au vu de la forte chaleur dans la région. D’autres décrient le manque d’entretien des piscines, souvent fermées, disent-ils, «pour des pannes récurrentes».
 S.A