Insécurité alimentaire : Fadli appelle le FMI à soutenir les pays en développement

Le gouverneur de la Banque d’Algérie (BA),  Rosthom Fadli, a appelé le Fonds monétaire international (FMI) à aider les  pays membres, notamment les pays en voie de développement, à faire face aux  retombées de la crise en Ukraine, soulignant qu’une action internationale  est nécessaire pour prévenir l’insécurité alimentaire.

Intervenant lors des travaux de la 45ème réunion du Comité monétaire et  financier International, tenue jeudi dans le cadre des réunions du  printemps du FMI, M. Fadli a affirmé que le Fonds « a joué un rôle essentiel  en aidant avec succès les pays membres à affronter les répercussions  économiques de la pandémie, il est attendu à présent qu’il relève le défi à  nouveau afin d’aider les pays membres à faire face aux retombées négatives  de la nouvelle crise mondiale ».
S’exprimant en sa qualité de représentant de la circonscription comptant 8  pays (l’Algérie, l’Afghanistan, le Ghana, l’Iran, la Libye, la Tunisie, le  Maroc et le Pakistan) , le gouverneur de la Banque d’Algérie a estimé que  la crise en Ukraine se répercute sur tous les pays de la circonscription. « Les coûts élevés des produits alimentaires ont accru le niveau de  pauvreté et ont exposé des parties de la classe moyenne à l’insécurité  alimentaire, pendant que le resserrement des marchés financiers  internationaux expose certains pays de notre groupe à un grave risque  d’accès limité au financement extérieur », a-t-il analysé