Investissement dans le Grand Sud : Plusieurs facilitations

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a  affirmé, ce jeudi à Alger, que son département ministériel accordait un grand intérêt à l’encouragement de l’investissement industriel au Sud et au Grand Sud, à travers des mesures de facilitation et d’incitation au profit des investisseurs, notamment en matière d’octroi de foncier et d’exonération des matières premières importées des droits douaniers.

« L’Etat accorde une extrême importance à l’encouragement de l’investissement industriel au Sud et au Grand Sud, à travers des mesures de facilitation et d’incitation au profit des investisseurs, dans l’objectif de créer une dynamique, de relancer l’économie nationale et de réaliser le développement global dans les différentes wilayas », a précisé M. Zeghdar lors d’une plénière consacrée aux questions orales à l’Assemblée  populaire nationale (APN), présidée par M. Brahim Boughali, président de l’Assemblée, en présence de nombre de ministres.
En réponse à une question du député Mohamed Mansouri (parti du Rassemblement national démocratique-RND-), sur les mesures prises pour soutenir le Grand Sud en matière de zones industrielles à l’effet d’encourager l’investissement, le ministre a rappelé le lancement de plusieurs projets industriels notamment dans la sidérurgie, le ciment, la mécanique et l’agroalimentaire, lesquels ont contribué à impulser une dynamique économique en répondant à la demande locale, puis en s’orientant vers l’exportation.
Le gouvernement a offert plusieurs incitations au profit des producteurs en vue d’encourager le créneau de l’investissement particulièrement au Grand Sud, pour ne citer que l’octroi du foncier destiné à la création de projets d’investissement et l’exonération des marchandises importées des  droits douaniers et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), a-t-il expliqué.
Les sous-traitants locaux, poursuit-il, bénéficient d’avantages consistant notamment en une exonération pour une durée de cinq ans des droits  douaniers et de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les matières premières importées.
En ce qui concerne la création de zones industrielles qualifiées (QIZ) pour attirer des investisseurs au Sud, le ministre a fait état de la  création, par les autorités locales dans la wilaya d’In Guezzam, d’une zone d’activité d’environ 80 hectares, outre le choix d’un terrain au niveau de  la commune de Tiziouatine d’une superficie de 60 ha, en vue de créer une deuxième zone d’activité et d’un autre terrain pour la création d’une  micro-zone d’activité, et ce, en vue d’encourager les jeunes à créer des PME.