Jeu d’échecs : Lyès Yala «pour un autre exploit en France au mois de juin»

Poursuivant sa préparation en prévision de sa tentative de son record du monde «Guiness» de simultanée de jeu d’échecs qui aura lieu en décembre 2023, le maître national Lyès Yala a animé, ce lundi au siège du quotidien national Horizons, une conférence de presse, lors de laquelle il a abordé plusieurs aspects ayant trait à ses performances, sa préparation, ses prochaines stations, ses difficultés et ses besoins afin de poursuivre son aventure.

Pour rappel, les deux premières étapes ont été ponctuées par deux records nationaux, cubain et malagasy, réalisés respectivement le 26 janvier 2022 à La Havane (Cuba) contre 169 joueurs, et le 26 mars 2022 à Antananarivo (Madagascar) contre 180 joueurs. Faisant une petite rétrospective de ces deux premières stations de sa préparation, Lyès Yala a indiqué que «les choses s’étaient très bien déroulées en dépit de la course contre la montré que j’ai dû mener pour tenir mes engagements. Dieu merci, deux performances ont été réalisées, et pas des moindres, puisqu’il s’agit de deux records nationaux (cubain et malagasy). Je tiens à souligner l’accueil chaleureux qui m’a été réservé dans ces deux pays par les responsables sportifs organisateurs qui n’ont ménagé aucun efforts pour me mettre dans d’excellentes conditions de compétitivité sans oublier le soutien précieux de nos ambassadeurs à Cuba et Madagascar», a-t-il rappelé. Se projetant sur la prochaine étape, le maître national Lyès Yala a fait savoir que sa prochaine station est prévue en France le mois de juin prochain. «Le club français, L’Echiquier Villeneuvois, par le biais de Stéphane Incardona, m’a sollicité pour un séjour en Lo-et-Garonne où il sera question d’accentuer ma préparation. Je tiens donc à confirmer que ce rendez-vous se tiendra du 20 au 26 juin prochain. Le programme a été élaboré après concertation avec Stéphane Incardona. Il y aura donc une simultanée, une rencontre dans des écoles, des interventions dans trois clubs, simultanée et trophée Pujols, qui est un tournoi traditionnel de fin d’année scolaire. C’est un honneur pour moi d’être sollicité par la France où le jeu d’échecs n’est pas une simple activité de loisir. Je tiens donc à y être présent et représenter dignement le sport aux 64 cases algérien et par ricochet mon pays», a expliqué le conférencier.
 «Le Japon, le Portugal, les Etats-Unis et le Pérou au menu»
En réponse à une question sur les prochaines stations au programme après celle de France, Yala dira : «Oui, plusieurs autres étapes sont au menu. J’aurais souhaité que l’une des étapes se déroule dans un pays arabe, mais malheureusement, mon programme est serré dans le temps. Je ne peux pas attendre indéfiniment, d’où ma décision de rentrer en contact avec la Confédération asiatique des échecs. J’ai eu déjà la confirmation de la Fédération nippone des échecs pour une simultanée au Japon le 26 septembre prochain. Il devrait y avoir une autre étape en France le mois d’octobre, ensuite à Guimarães (Portugal), les Etats-Unis, le Pérou, dont les dates ne sont pas encore arrêtées.»
Khaled H.
Le soutien du MJS : «Toute ma gratitude au ministre Sebgag»
Lors de son point de presse, le maître national Lyès Yala a tenu également à rappeler l’assistance et le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports, à sa tête Abderrezak Sebgag, dans sa quête du record mondial «Guiness» de simultanée. «Sincèrement, je ne remercierai jamais assez le ministre Sebgag et son département pour tout ce qu’il fait pour me permettre de représenter dignement l’Algérie. Je tiens à préciser que sans l’apport précieux du MJS, je ne me serais jamais déplacé à Cuba etau Madagascar pour réaliser les deux records nationaux de ces deux pays. Je lui exprime à cette occasion toute ma gratitude pour sa confiance et son aide. D’ailleurs, en prévision de mon prochain déplacement en France, j’ai sollicité le MJS pour accélérer les formalités pour l’obtention du visa.Il m’a rassuré qu’il fera le nécessaire. Pour cela, un visa de huit jours me suffit largement car je n’ai nullement l’intention de profiter de quoi que ce soit dans ma quête du record du monde. Ma seule préoccupation est d’honorer comme il se doit les couleurs de mon pays. Lyès Yala a réitéré également ses remerciements à tous ceux qui l’ont soutenu de près ou de loin, à l’image de la PDG du quotidien Horizons, Saliha Aouès, et Djeddi Patisserie», a-t-il soutenu.
K. H.
Sa performance à Antananarivo : «C’est un record malagasy et africain en même temps»
Le dernier exploit réalisé à Madagascar par le maître algérien de simultanée ne se limite pas au record malagasy. Selon lui, il s’agit d’une bien meilleure performance. «Le record malagasy que je viens de réussir le 26 mars dernier à Antananarivo fait aussi office de record d’Afrique. La Confédération africaine des échecs m’a adressé une correspondance m’informant que ma performance du record malagasy correspond aussi à un record d’Afrique qui est en cours d’homologation», s’est-il réjoui.
Préparation : «Une simultanée face à 600 joueurs avant la tentative de record mondial»
Dans son programme de préparation, le maître national algérien, auteur de deux performances qui lui ont valu trois records (cubain, malagasy et africain), est disposé à aller crescendo dans son évolution avant de s’attaquer au record mondial de simultanée. «Je ne veux pas brûler les étapes. Je préfère aller doucement et sûrement. Dans mon programme de préparation, j’envisage d’améliorer mes performances en affrontant à chaque fois une vingtaine de joueurs supplémentaires jusqu’à atteindre une simultanée face à 600 joueurs comme ultime test avant ma tentative de battre le record mondial», a-t-il fait savoir.
K. H.