Jeux électroniques : Les experts appellent les parents à sensibiliser sur les dangers

L’Office des institutions de la jeunesse, en coordination avec plusieurs partenaires, a organisé une rencontre sur les dangers d’Internet et des jeux électroniques. Au cours de celle-ci, il a été souligné l’importance du rôle que doit jouer la famille dans la protection des enfants contre ce fléau qui prend de l’ampleur.  Les participants à cette rencontre ont abordé la question avec beaucoup de prudence, étant donné qu’Internet a envahi les foyers et divers milieux. D’où l’urgence d’une véritable prise de conscience pour faire face au danger.  C’est dire que pour les enfants et les adolescents, la technologie est devenue plus qu’une nécessité.

Selon la conseillère jeunesse Lisa Salem, de nombreux problèmes de santé et psychologiques sont liés à la dépendance à Internet et aux jeux électroniques, en particulier chez les enfants et les adolescents, notamment ceux qui ont des smartphones. De plus, précise t-elle, ce sont les parents qui achètent ces téléphones intelligents, ignorant les dangers qui en découlent. Dans son intervention, elle a indiqué que les symptômes de l’addiction aux jeux vidéo, tels que définis par les spécialistes, se résument à l’agressivité, l’échec scolaire, le stress et l’émotivité. Elle appelle à un véritable travail de sensibilisation des familles afin qu’elles puissent, à leur tour, alerter leur  progéniture sur les dangers d’Internet.
Pour le représentant de la Gendarmerie nationale, l’adjudant  Mohamed Milan, la sensibilisation au danger d’Internet   doit être dirigée principalement vers les familles, en particulier les parents, en raison du rôle important qu’elles jouent dans la protection des enfants des dangers qui les guettent. Il a souligné que la Gendarmerie nationale, en tant qu’institution de sécurité, reçoit quotidiennement des plaintes liées à Internet, et où l’enfant est soit  auteur, soit victime. Selon le même responsable, même les institutions éducatives doivent s’impliquer pour orienter et sensibiliser les enfants sur les dangers de l’outil Internet.
Selon lui, les crimes enregistrés aujourd’hui sont tous liés à Internet. Il précise que devenir accro au virtuel est une perte de temps, engendre de mauvais résultats scolaires, des problèmes de santé, à l’exemple de la déshydratation des yeux, l’atteinte aux convictions religieuses, et le basculement dans des pratiques de franc-maçonnerie à travers certains jeux vidéos.  Pour l’ensemble des intervenants, les familles doivent se rapprocher de leurs enfants, créer et ouvrir le champ de communication, attirer leur attention sur certaines questions et prendre en compte leurs préoccupations.      Plusieurs campagnes de sensibilisation doivent être organisées, à ce sujet, tout au long de l’année, avec la participation de tous les acteurs, pour assurer la protection des enfants, et instaurer un climat stable à toute la société.
Rym Harhoura