JM-2022 : Oran fin prête pour l’examen du CIJM

 Un vent méditerranéen souffle ces jours-ci sur Oran à l’occasion du séminaire qui sera organisé samedi et dimanche prochain en prévision de la 19e édition des Jeux méditerranéens (JM) prévue dans cette ville l’été prochain. Un examen de taille pour les organisateurs qui se disent prêts à « vaincre et convaincre ».

     Le séminaire, qui regroupe près d’une cinquantaine de membres, parmi eux 28 chefs de mission des comités olympiques nationaux méditerranéens et 19 délégués techniques des fédérations sportives internationales dont les  disciplines sportives sont retenues pour les jeux, est assimilé à un véritable test pour le Comité d’organisation des JM (COJM).

    L’importance du rendez-vous réside également dans la présence de plusieurs membres du comité international des JM (CIJM), ainsi que ceux de  la commission de coordination relevant de CIJM, qui n’ont plus effectué de visites sur le terrain depuis le début de la pandémie du Coronavirus, soit depuis près de deux ans. Les yeux sont notamment braqués vers le CIJM et son nouveau président,  l’Italien David Tizzano, qui a publié, il y a près de trois semaines, un communiqué par lequel son instance a exprimé son « inquiétude » vis-à-vis ce  qu’elle a qualifié de « retard dans les préparatifs des JM ». Une remarque ayant jeté le doute sur le sort de la prochaine édition de la manifestation méditerranéenne que l’Algérie abrite pour la deuxième fois de son histoire après celle organisée à Alger en 1975.

Mais les pouvoirs publics algériens n’ont pas tardé à dissiper les doutes et lever les zones d’ombre à l’occasion de la récente visite à Oran du ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrezak Sebgag, qui a estimé que le communiqué du CIJM « ne reflète pas la réalité du terrain ». Et pas plus tard que lundi passé, M. Sebgag s’est exprimé à nouveau sur le sujet devant Commission de la jeunesse, des sports et de l’activité associative de l’Assemblée populaire nationale (APN), en se montrant « rassurant » à propos de la bonne marche des préparatifs des JM. Concernant la visite d’inspection des membres du CIJM et des autres  hôtes d’Oran, qui ont commencé à rejoindre « El-Bahia » dès mercredi soir, le ministre les a invités tout simplement à faire leur constat eux-mêmes sur le terrain.

 Au menu du séminaire dédié aux JM prévu les 11 et 12 en cours, des séances plénières et des réunions techniques y sont inscrites. Elles visent  « l’optimisation des échanges entre les différentes parties prenantes et, la finalisation des aspects techniques liés au déroulement des compétitions  des Jeux d’Oran », a-t-on indiqué du côté du COJM.

L’ouverture officielle du séminaire est programmée pour le 11 décembre, à 10h00 à l’hôtel  »ORAN BAY », en présence du commissaire des JM Oran 2022, Mohamed Aziz Derouaz, 2e vice-président du Comité international des JM Bernard Amsalam, du 1er vice-président du COJM-Wali dÆOran, Said Sayoud et du 2e vice-président du COJM, Abderrahmane Hammad, en plus du directeur général du COJM, Salim Iles.