JM2022 d’Oran 2022 : 800m, les Algériens en point de mire

Le demi-fond algérien jadis véritable locomotive de l’athlétisme national avec les champions Noureddine Morceli, Saïd Guerni, Azzedine Brahmi, Tewfik Makhloufi, RedaAbdenouz, les frères Sakhri (Sid Ali et Azeddine), Antar Zerguelaine, Mohamed Khaldi, Tarek Boukenza ….n’a plus tenu ses promesses et marqué le pas de manière inquiétante.

C’est surtout le 800 m qui par la densité des performances et les étonnantes moyennes obtenues ces derniers temps par un groupe d’athlètes prometteurs qui ne cessent de se distinguer à tour de rôles. Mohamed Ali Gouaned (natif de Biskra), vice-champion du monde junior du 800m en 1’44’’45 (Nairobi- Kenya 2021) derrière le Kenyan Emmanuel Wanyonyl (1er en 1’43’’70) et devant l’autre Kenyan, Noah Kibet, (3e en 1’44’’88). Détenteur du record du monde de l’épreuve non olympique, celle du 600m en 1’14’’79, «chrono» réalisé à Alger en mars 2021, l’athlète Biskri s’affirme comme le successeur indiscutable de Tewfik Makhloufi, pour peu que son ambition demeure à la hauteur de son immense talent. Sont également susceptibles d’atteindre d’ici peu les sommets mondiaux du 800m Yassine Hethat du CREPSEM (entraîné par Amar Benida) et Ramzi Abdenouz (entraîné par son père Reda, l’ancien grand champion du 800m, finaliste des JO de Barcelone 92 et du final grand prix IAAF/Mobil) qui viennent de se classer 1er et 2e au traditionnel meeting de Toulouse (FRA) en 1’44’’43 et 1’44’’98 (record personnel), auxquels il faut ajouter Takieddine Heddili (natif de Tlemcen) auteur de 1’45’’98, «chrono» réalisé au Texas et constituant le record  national du 800m en salle.
Entraîné par Abdelhamid Rahmouni, l’athlète de l’ex-GSP et de l’actuel MCA a lui aussi suffisamment de potentiel pour briller au plus haut niveau. Djamel Sedjati, auteur d’un intéressant record personnel à 1’44’’9, peut s’ouvrir lui également de nouvelles perspectives au plan international s’entend.
En somme tous ces athlètes restent des valeurs sûres du demi-fond algérien, notamment du 800m sur qui reposent d’honorables traditions et un prestige certain. Aux JM d’Oran, qui ne sont qu’à un jet de pierres, ils ne devraient pas faire mauvaise figure malgré une concurrence qui s’annonce des plus rudes. Ils auront suffisamment d’orgueil pour être dans le coup à Oran. Leur talent est tellement évident.
Abdenour Belkheir.