JSK : La Ligue des champions passe par le PAC

Alors qu’ils n’avaient besoin que d’un petit point pour assurer la seconde place synonyme de qualification à la ligue des champions, les Kabyles ont été contraints par le CSC de revoir leurs calculs. Et pour cause, les Clubistes ont créé la sensation en infligeant une véritable déculottée à leurs adversaires du jour.

Et dire que tout était prêt pour célébrer cette qualification à la Ligue des champions. Tambour, fumigènes et ambiance des grands jours. Tous les ingrédients étaient mis en place pour célébrer  ce retour parmi les grands du continent. Et ce, avant que tout ne se transforme en cauchemar. Les Kabyles venaient de subir la plus lourde défaite at-home  de la cette saison au grand désappointement des fans qui l’ont exprimé violemment en s’en prenant à leur  équipe et au service d’ordre. Fort heureusement que ces derniers ont réussi à juguler cette violente manifestation avant qu’elle ne tourne au drame et ce même si des blessés ont été relevés dans les deux camps et des voitures saccagées ont été signalées dont l’une appartient à notre confrère  de Compétition, Hachour.
Il reste que pour le coach Souayah  tout est encore possible.  » Il nous reste un match à jouer à nous d’aller chercher ce point pour aller en LDC même si la coupe  de la CAF, qui est déjà acquise, reste le jardin de la JSK ». Toutefois, et « sans vouloir fuir mes responsabilités », Souayah fustigera ses dirigeants qui sont allés dans des déclarations  qu’il juge inopportune en cette période.   » Comment parler de Ligue des champions alors que nous n’y sommes pas. Comment parler de recrutement alors que les joueurs sont concentrés sur  cette ligne droite…  »  avait déclaré le Tunisien à l’issue de la partie. Tout en reconnaissant que son équipe, qui souffrait  déjà  de nombreuses absences, était dans un jour sans, Souayah s’attend à sursaut d’orgueil  pour le dernier match face au PAC  » nous étions dans la même situation  d’avant le match du MCA . Nous comptons rééditer le même scénario  en allant chercher le point qui nous manque du PAC ».
Il reste que beaucoup d’observateurs lui reprochent de ne pas avoir su gérer ce match et surtout le point du nul après la belle égalisation de Mouaki juste après la pause citron. Il s’en défend   » tout d’abord je tiens à dire que personne ne s’attendait à nous voir à cette place tant  à mon arrivée aucun objectif n’était tracé si ce n’est celui de mettre en place une équipe compétitive. Ensuite, il faut savoir que je n’avais pas assez de joueurs  à vocation défensive sur le banc  et enfin si Harrag avait réussi le penalty et Nezla le break, on ne serait pas là à discuter de tout cela. Le plus important  pour moi est que l’équipe fait un excellent parcours et que rien n’est perdu. On doit rester mobilisés pour aller chercher ce qui nous manque  face au Paradou ». Ainsi La Ligue des champions passe désormais par le Paradou AC.
Rachid Hammoutène