JSK : Les Canaris battent enfin le CRB au 20-Août

Souvent malmenés, mijotés et cuits dans la «cuisine» du CRB, les Kabyles de la JSK ont réussi enfin à vaincre et terrasser cette bête noire qui les a souvent battus.

Grâce à un but de Nezla à la 55′, la JSK gagne enfin au stade du 20-Août-1955 d’Alger. Une victoire qui met fin à une double série. D’abord celle de cinq défaites consécutives dans ce duel direct, et ensuite à sept années de disette pour les Canaris dans ce stade fétiche des Belouizadis. En effet, la dernière fois que la JSK avait battu le CRB chez lui  remonte à la saison 2004/2005. Saison où la JSK avait pris le dessus en aller retour comme la saison d’avant (2003/2004). La dernière victoire au stade du 20-Août-1955  du ruisseau l’avait été sur le score de 1-0 but de Berguigua à la 45′. Les hommes de Paqueta  qui étaient archis dominateurs durant la première mi-temps regretteront longtemps leur inefficacité offensive et leurs maladresses au cours de ces 45 premières minutes. Les Kabyles se sont illustrés sur la seule occasion qui s’était présentée à eux suite à ce coup franc de  Harrag qui trouvera  la tête victorieuse de Nezla étrangement seul devant Moussaoui. Dès lors déconcentrés, les locaux avaient perdu de leur football face à une défense bien en place de la JSK qui avait réussi à contenir leurs assauts répétés. Les Kabyles, qui opéraient par des contres, pouvaient même enfoncer le clou. Mais cette victoire est l’une des plus belles acquises dans un classique qui ne leur a pas souri ces dernières années.
Ainsi, les camarades de Bensayah ont réussi à passer ce premier test grandeur nature qui leur permet de remonter au classement avec en point de mire le podium en attendant la mise à jour. Une victoire qui a mis du baume au cœur des fans qu’ils soient partisans ou opposants à la nouvelle direction. Il reste que la copie présentée par la JSK vendredi dernier face au CRB se veut rassurante surtout avec un Oukaci époustouflant qui semble avoir retrouvé toutes ses sensations qu’on lui connaissait il y a quelques saisons. Ayant la confiance de son coach, Oukaci s’impose comme un élément clé  du dispositif de Souayah.  Un dispositif qui repose aussi sur une défense bien articulée autour de Bouhekak. Il faut dire que  dans ce compartiment  de la formation kabyle, il y a de la concurrence qui fait que Souayah n’a que l’embarras du choix en créant cette émulation chez les joueurs avec son turn-over notamment sur les flancs avec les Gatal, Nechat, Kerroum et Bensaci alors que Doumbia, le Malien, est devenu son joker  de luxe pour préserver un score.
Reste à solutionner ce problème d’efficacité qui fait que l’équipe a du mal à tuer les matchs.  Et ce, même si Nezla, qui compte trois buts, mérite d’être plus souvent titulaire tout en créant le déclic chez Haroun et Mouaki qui  ont  de la qualité. En attendant, la JSK remonte peu à peu au classement en alignant une série de cinq matchs sans défaite qui pourrait se poursuivre avec  ces deux autres matches successifs qui l’attendent à la maison  et la réception de l’US Biskra dès ce mardi pour le compte de la mise à jour de la 6e journée et du NC Magra pour le compte de la 13e journée.
Rachid Hammoutène