JSK : Les Canaris maintenus en confinement à l’hôtel

Alors que la direction du club kabyle avait annoncé que son équipe allait  déménager ce vendredi vers le centre technique national (CTN) de Sid-Moussa, l’équipe de la JS Kabylie a été finalement maintenue en confinement au niveau de l’hôtel dans lequel elle séjourne depuis son retour d’Eswatini, et ce jusqu’à jeudi prochain.

Si elle avait pu obtenir le feu vert de la fédération algérienne de football (FAF) pour la mise à sa disposition des  infrastructures du CTN pour poursuivre sa phase de confinement avec entraînements, la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) s’est vu refusé l’autorisation de quitter l’hôtel par l’autorité sanitaire du pays.  Cette dernière a décidé de la maintenir au niveau de  son lieu de confinement. Toutefois, les joueurs et leur staff ont été autorisés, depuis  vendredi   à s’entraîner au niveau du terrain de l’Ecole Supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Alger (ESHRA) à Aïn-Bénian proche de  son hôtel.  Bien évidemment sous bonne escorte avec accès directement au terrain. Pour tenter de rattraper le retard, le staff technique a élaboré un programme avec une à deux séances d’entraînement  par jour jusqu’au mercredi prochain. Par ailleurs, le staff ne sait pas trop si la rencontre de championnat (7ème journée) prévue le 10 décembre prochain face à l’USM Alger à Bologhnie est maintenue ou pas par la ligue.
Pour rappel, la JSK a été placée en confinement sanitaire depuis son retour, le 29 novembre dernier,  du Royaume d’Eswatini où elle avait disputé et perdu (0-1) le match aller face au Royal Léopards FC local. Un confinement préventif contre le virus « Omicron »  le nouveau variant du coronavirus Covid-19 découvert en Afrique Australe où figure le Royaume d’Eswatini.
Il reste que cette situation n’a pas été du goût de la direction qui s’est fondue dans un communiqué sur sa page Facebook à accuser tout le monde et personne à la fois « quant aux entraves et embûches » qu’elle rencontre  dans son  projet de réhabiliter l’image du club. Et ce avant de  lancer un nouvel SOS  au président de la République Abdelmadjid Teboune pour venir en aide à l’équipe. Et de conclure par la convocation prochaine du Assemblée générale extraordinaire du conseil d’administration de la SSPA.
Rachid Hammoutène