Justice : 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh

Le procureur général près la Cour d’Alger a requis, ce mercredi, une peine de 10 ans de prison ferme à l’encontre de l’ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh, poursuivi pour abus de confiance, trafic  d’influence et entrave au bon déroulement de la justice.

La même peine a été requise contre l’ancien inspecteur général du ministère de la Justice, Tayeb Belhachemi, et contre l’homme d’affaires Tarek-Noah Kouninef, avec confiscation de tous les biens et comptes  bancaires saisis dans le cadre de cette affaire.
Lors de l’interrogatoire, Tayeb Louh a nié avoir exercé des pressions sur les juges et être intervenu en faveur de Tarek-Noah Kouninef, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt. Les autres accusés dans cette affaire ont également nié les accusations portées contre eux.