Kamel Beldjoud, Intérieur  : 134.000 agents régularisés et affectés aux communes

Plus de 64.000 agents bénéficiaires des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) et de l’insertion professionnelle des diplômés ont été intégrés dans différentes structures du secteur des collectivités locales. C’est ce qu’a annoncé, jeudi dernier, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales au conseil de la nation

Kamel Beldjoud a, en réponse à la question d’un sénateur sur les mesures prises pour pallier le manque d’agents de nettoyage et de désinfection, de jardiniers, de chauffeurs au niveau notamment des écoles primaires, a indiqué qu’une opération de recrutement, qui devrait se poursuivre pour s’achever avant la fin de l’année en cours, a touché 64.155 agents, dont plus de 17.000 insérés dans des postes d’agent professionnel sur un total de 131.654. Selon le ministre, «le secteur des collectivités locales connaît deux
opérations de recrutement d’une grande importance qui devraient répondre aux besoins des bénéficiaires du DAIP et des diplômés». Les services du département de l’Intérieur ont pris également, a-t-il ajouté, «plusieurs mesures pour garantir une meilleure gestion des collectivités locales et des institutions sous tutelle notamment des écoles». Ainsi, les contrats des bénéficiaires du dispositif d’activité d’insertion sociale (DAIS) ont été transformés en contrats à durée indéterminée (CDI). Ce dispositif a concerné, souligne le ministre, «plus de 160.000 agents, dont 134.000 seront affectés aux communes et bénéficieront ultérieurement d’une formation». Evoquant la régularisation des constructions, Beldjoud a précisé que
«jusqu’au mois de mai dernier, les services concernés ont enregistré le dépôt de 909. 223 dossiers». «401.949 ont été validés, 160.475 ont été rejetés et 346.000 dossiers sont en cours d’examen par les commissions ad hoc», a-t-il renchéri. Afin de permettre aux intéressés de régulariser leurs constructions, le ministre a rappelé les facilités contenues dans le décret exécutif relatif à la régularisation des constructions non conformes et à la prolongation de l’application de la loi n°08/15 fixant les règles de mise en conformité des constructions et leur achèvement. Beldjoud a, enfin, assuré que  les concertations se poursuivent avec tous les secteurs concernés, notamment l’habitat, pour régulariser «les cas spéciaux» relatifs aux constructions réalisées sur des terres agricoles ettouristiques.
 Assia Boucetta