Karaté : Le podium en point de mire

La mission de nos karatékas pour cette 19e édition des Jeux méditerranéens à Oran s’annonce certes très difficile pour les techniciens algériens de la FAKT, mais elle est loin d’être impossible pour les athlètes qui ne jurent que par l’exploit.

L’équipe algérienne de karaté do ambitionne sérieusement d’aller chercher le podium et honorer le karaté do
algérien lors de ces joutes à El Bahia du (25 juin – 6 juillet). Le directeur technique national (DTN) de la FAK Abdellah Saidji a été très clair dans ses propos à ce sujet s’adressant à nos confrères de l’APS. «Nos athlètes seront face à un véritable défi à Oran, où ils vont se mesurer à des athlètes de très haut niveau. Il ne faut pas se voiler la face, la mission ne sera pas facile et la concurrence sera rude pour se disputer les médailles qui seront mises en jeu. Les membres de la sélection sont conscients de la tâche qui les attend et vont tout faire pour réaliser nos objectifs». Avant d’ajouter que cette édition d’Oran sera rehaussée par la présence de grosses pointures de la discipline en question dans le Bassin méditerranéen. «Les meilleurs karatékas «égyptiens, marocains, espagnols, français et italiens ne vont pas se présenter juste pour participer, mais bien avec les mêmes ambitions que nous affichons. Abdellah Aichi n’a pas manqué de justifier son optimisme en évoquant la réouverture des salles sportives, après l’amélioration de la situation sanitaire liée à la Covid-19. Ce qui a permis à nos athlètes d’effectuer des stages de préparation et affûter leurs armes en prévision de ce rendez-vous du Bassin méditerranéen. Toujours selon le DTN, les adversaires attendus pour ces joutes seront, a priori, plus en jambes et mieux préparés puisqu’à aucun moment ces équipes, surtout européennes, n’ont marqué de pause même en temps de pandémie en adoptant des méthodes modernes (récupération, nutrition, et le suivi médical et psychologiques, ndlr), a contrario de nos karatékas qui se sont entraînés en individuel avec les moyens du bord.
Heureusement ce calvaire n’a pas trop tardé pour nos sélectionnés qui ont repris graduellement le chemin des salles pour se replonger dans l’ambiance des entraînements collectifs dans l’optique des JM mais aussi en vue des prochaines échéances à moyen terme pour la sélection des jeunes. A signaler que la sélection nationale (messieurs et dames) a pris part récemment au tournoi open (série 1) au Caire (égypte) pour améliorer son classement mondial, suivi d’un regroupement en prévision du rendez-vous méditerranéen. Sur le tatami, les Verts retenus pour ces joutes auront du pain sur la planche et le coach des Verts en kumité, l’égyptien Mohamed Abderegal, a laissé entendre pour sa part que les préparatifs pour ces joutes d’Oran ont été intenses à commencer par le tournoi du Portugal suivi d’un stage en égypte et en Jordanie, avec la participation d’athlètes égyptiens et chiliens. La participation à ces Jeux méditerranéens d’Oran se veulent être aussi un séreux tremplin inscrit dans la politique de la Fédération consistant à préparer trois sélections nationales de jeunes, dont l’âge varie entre 19 et 22 ans, qui seront engagés au prochain championnat du monde (juniors) prévu au mois d’octobre prochain en Turquie, dont l’objectif est de se qualifier bien évidement au dernier carré.
Enfin, il est à signaler que pour le rendez-vous d’Oran, la FAK a arrêté une liste finale des athlètes (10 catégories de poids en messieurs et dames), après le retour de l’équipe nationale d’égypte. Les catégories de poids messieurs sont : -60 kg, – 67 kg, -75 kg, -84 kg et + 84 kg alors que chez les dames, il s’agit des -50 kg, -55 kg, -61 kg, -68 kg et +68 kg.
Amayas D.