L’analyste politique jordanien, Hamada Faraana : «L’Algérie joue un rôle important dans l’unification des rangs palestiniens»

L’écrivain et analyste politique jordanien Hamada Faraana a salué «le rôle de l’Algérie dans l’unification des rangs palestiniens en abritant de nombreuses réunions et rencontres dans le cadre de ses efforts de rapprochement entre les partis politiques en Palestine», souhaitant voir aboutir le dialogue national initié par l’Algérie.

Dans une contribution au quotidien jordanien «Addustour», Hamada Faraana a précisé que  «l’Algérie a toujours été un refuge et un havre de paix pour les Palestiniens en raison de la justesse de ses positions, de sa politique de non-ingérence et de la sincérité de ses efforts et de son rôle», ajoutant qu’«elle œuvre en faveur de l’unité et de la cohésion des Palestiniens qui trouvent en ce pays un abri sûr et chaleureux pour tenir leurs réunions et leurs rencontres face aux interférences qu’ils subissent et les déchirent». Il a salué, dans son article, le rôle de l’Algérie et son impact sur «le resserrement des rangs des Palestiniens», rappelant les réunions tenues à Alger qui ont abouti à la tenue du 18e Conseil national unificateur le 20 avril 1987, après le congrès unificateur des écrivains et journalistes palestiniens en février de la même année.
Concernant le dialogue national qui doit rassembler les factions palestiniennes à Alger, Faraana a estimé que l’appel du président de la République, Abdelmadjid Tebboune,à la tenue de cette rencontre, «est un premier pas selon les processus de dialogue précédents à Alger». Il a émis le vœu de voir le Conseil national palestinien se tenir «en Algérie au lieu de la Palestine».
A l’ouverture de la session du gouvernement lundi dernier à Ramallah, le Premier ministre palestinien, Mohammad Shtayyeh, a souhaité «voir les factions palestiniennes, devant participer la conférence d’Alger, parvenir à un consensus permettant de tourner définitivement la page de la division». «Nous remercions la République algérienne pour ses efforts en vue d’abriter les sessions du dialogue national dans la capitale algérienne, avec la participation de toutes les factions palestiniennes», a déclaré Shtayyeh.
 Pour rappel, en décembre 2021, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait annoncé «l’organisation prochaine à Alger d’une conférence unificatrice des factions palestiniennes». Animant une conférence de presse avec son homologue palestinien, qui était en visite en Algérie, le président Tebboune a souhaité que la réunion «scelle l’unité arabe que nous appelons de nos vœux à travers le Sommet arabe prévu en mars prochain à Alger».