La crique Alquier de Mostaganem : Un havre de paix!

La crique Alquier est nichée dans la commune de Mazagran, à seulement quelques kilomètres du centre-ville de la wilaya de Mostaganem. Son nom ne vous dit rien, mais elle est très prisée à l’ouest du pays, a-t-on constaté lors de notre passage en famille dans cette ville des «quarante-quatre marabouts».

La crique Alquier est sublime. Sa beauté force l’admiration. Elle est très prisée durant l’été notamment par les locaux ou encore des visiteurs des régions limitrophes. Cet endroit est digne d’une carte postale et pourrait nous faire croire que nous sommes sur l’île de Cabrera en Espagne, et ce, grâce à son eau translucide, ses rochers et ses granits. Cette crique s’apprécie en été comme en hiver. En effet, les habitants y affluent en hiver pour faire de la chasse sous-marine. Les habitants, notamment des jeunes prennent des photos pour admirer surtout le coucher du soleil, offrant un remarquable spectacle. Ce site mérite réellement le détour grâce aussi à sa végétation luxuriante et ses paysages à couper le souffle. Ses rochers que le vent a sculptés au fil des années ne laissent pas les visiteurs indifférents. Les habitants et les habitués de cette plage sont nostalgiques de retrouver leur plage d’antan. «Cette même plage était seulement fréquentée par le voisinage. Aujourd’hui, elle reste belle, mais elle est sans âme vu que les autochtones y viennent rarement», regrette un habitant de la région. Il ajoute que les rochers en forme de pain de sucre offraient des plongeoirs naturels aux baigneurs. Un autre habitant exprime sa colère contre les baigneurs qui salissent les lieux et ne nettoient jamais après leurs passages. «C’est navrant!», dénonce-t-il avant de renchérir: «Je ne reconnais presque pas  l’endroit où j’ai vécu pendant plus de 30 ans. J’ai passé toutes mes vacances dans cette plage.»

Cette petite plage mérite une randonnée sous le soleil. Elle n’est pas équipée de toutes les commodités, mais demeure sécurisée et ouverte à la baignade. Pour l’ensemble des visiteurs rencontrés, la baignade en crique est différente par rapport à la plage et autres sites. Aymen est un habitué des lieux, il témoigne que la plupart des visiteurs qui optent pour la crique Alquier sont en quête de détente et surtout de sérénité pour d’abord rompre avec le brouhaha des grandes villes, ensuite, ils sont à l’affût d’un petit lieu pour fuir aussi la routine et les gens. «Ici, les gens sont à l’aise, on ne retrouve pas les cris des jeunes et des enfants. Les gens viennent se ressourcer dans un cadre intime», atteste Aymen. Ce dernier émet le souhait de ne pas médiatiser ce lieu car il veut le garder secret, évitant tout rush des populations. «On ne veut pas que cette crique ressemble à toutes les plages. On veut maintenir cette bonne réputation qu’on a acquis au fil des années», dévoile-t-il. Il conclut en lançant un message aux autorités locales, notamment sur l’aménagement des infrastructures de restauration et de divertissement pour accompagner les visiteurs  qui se rendent à la crique Alquier.

Samira Sidhoum