La famine menace le Yémen, le Soudan du Sud et le Nigeria

Les Nations unies ont averti ce mardi que des millions de personnes au Yémen, au Soudan du Sud et dans le nord du Nigeria, zones en proie à des conflits, risquaient de connaître la famine dans les prochains mois. Les trois régions font partie des vingt « points chauds de la faim » identifiés par le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), où l’insécurité alimentaire alarmante risque de s’aggraver encore d’ici juillet. Un sous-groupe de pays – Afghanistan, Burkina Faso, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Ethiopie, Haïti, Honduras, Nigeria, Soudan, Soudan du Sud, Syrie, Yémen et Zimbabwe – est particulièrement menacé.