La JSK prend option pour la 2e place : Yazid Iarichène en colère contre la LFP

En disposant d’un concurrent direct à la course à la seconde place, les Canaris prennent une sérieuse option pour cette dernière. En effet, en battant la JS Saoura, la JSK a pris ses distances vis-à-vis de la formation de Bechar en la laissant derrière avec une avance de quatre points même si l’adversaire du jour dispose d’une cartouche pour rattraper ce retard.

Dans cette rencontre qui s’est jouée lors du premier half où les trois buts ont été inscrits, les Kabyles ont pris la mesure de leur concurrent dès les premiers instants du match en concrétisant leur ascendant dès la10e par Boukhenchouche avant que ce dernier ne récidive à la 24e par un doublé auquel Lahmri avait répondu à la 39e. Il reste qu’en seconde période les visiteurs se sont montrés plus dangereux et ont même failli égaliser dans les ultimes instants du match. Un match qui s’est joué sans le public en raison du huis clos décrété à la dernière minute par la commission de discipline de la LFP. Une décision tardive qui n’a pas manqué de faire sortir de son gong la direction du club. En effet, par le biais du  président de la SSPA/JSK, Yazid Iarichène, les Kabyles ont contesté cette décision qui à leurs yeux est inique et  «constitue un véritable travail de sape pour nuire au  club». Iarichène ne comprend pas pourquoi «on pond un communiqué à  une heure aussi tardive  (22heures 30) pour annoncer le huis-clos alors que tout était fin prêt pour que la rencontre se tienne en présence du public après la réunion technique de la veille avec les services de sécurité». Mieux, il soutient que c’est une véritable cabale qui est menée contre son club. «Comment expliquer que le club ne soit pas informé du rapport du délégué du match qui se trouve être le même que celui du match face au HBCL avec les sanctions qui en  ont  découlé.» Pour lui, la décision de la LFP est un manquement grave au bon déroulement de la compétition «qu’elle n’est même pas capable de gérer de manière rigoureuse, et continue à faire dans la navigation à vue».
Bouzit quitte la LFP
Tout en annonçant la démission du dirigeant Ali Bouzit, membre suppléant  de la LFP, de cette dernière en guise de mécontentement, Iarichène soutiendra que «les attaques ourdies contre son club ne l’ébranleront pas» et que son équipe «fera tout pour garder cette seconde place qualificative à la Ligue des champions ».  Une seconde place à laquelle tient aussi le coach Souayah qui a indiqué que les autres matches restants (WAT-MCA-CSC et PAC) sont autant de matches de coupe pour préserver cette seconde place. Il reste que pour cette dernière le danger ne vient pas de la JSS ou du PAC, mais bien de l’ES Sétif qui compte pas moins de cinq matches en retard soit un potentiel de 15 points qui pourrait même propulser les Sétifiens à la première place. En attendant, les Kabyles pourront asseoir cette seconde place ce samedi avec l’accueil de la lanterne rouge, le WA Tlemcen.
Rachid Hammoutène