Lancement du Salon international de l’artisanat : 400.000 artisans immatriculés et plus de 1.140.000 postes d’emploi créés   

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat,  Yacine Hamadi, a mis l’accent, ce jeudi à Alger à l’occasion de la 23ème édition du Salon international de l’artisanat (SIAT), sur l’importance de cette manifestation pour les artisans dans la commercialisation de leurs  produits et pour faire connaitre le patrimoine artisanal authentique et diversifié que recèle l’Algérie.
Présidant le lancement de la 23e édition du Salon international de l’artisanat (SIAT), M. Hamadi a mis en avant « l’importance de la reprise de cette manifestation pour les artisans après une absence de plus de 3 ans en raison de la pandémie de Covid-19 en vue de commercialiser leurs produits et mettre en exergue les créations des artisans et faire connaitre l’amélioration notable de la qualité du produit due à la bonne formation adoptée par le secteur ».
Le ministre a rappelé que le ce Salon qui durera jusqu’au 2 décembre prochain voit la participation de près de 200 artisans nationaux et 56 artisans étrangers de 9 pays, à savoir la Tunisie, l’Egypte, le Sahara  Occidental, l’Afrique du Sud, le Pakistan, le Mali, la Mauritanie, la Palestine et le Niger, relevant que cette manifestation verra la conclusion de plusieurs partenariats avec des pays en vue d’échanger les expériences et expertises.
A cette occasion, le ministre a loué la qualité de l’artisanat national qui contribue au développement économique et à la préservation de l’artisanat pour les futures générations, ajoutant que le nombre des  artisans immatriculé au niveau national « s’élève à 400.000 artisans ayant contribué à la création de plus de 1.140.000 postes d’emploi et 400 milliards DA au produit intérieur brut (PIB) ».
Lancement récent d’une plate-forme numérique
Le ministre a également souligné la nécessité de « consentir davantage d’efforts pour préserver l’artisanat de la disparition et de la  contrefaçon, en apportant tout le soutien aux artisans en leur allouant des espaces et en les associant aux salons nationaux et internationaux pour vendre et commercialiser leurs produits, ainsi qu’en leur accordant des  prêts et la fourniture de matières premières ».
Dans le même contexte, il a mis l’accent sur l’importance du « lancement récent de la plate-forme numérique afin de donner aux artisans l’occasion de commercialiser et de faire connaitre leurs produits », soulignant également « la nécessité d’améliorer la qualité de l’artisanat en incluant des conceptions modernes tout en préservant leur authenticité », mettant l’accent sur la nécessité « d’améliorer et de promouvoir le niveau de la  formation pour atteindre la qualité ».
A travers ce salon, les plus importants produits de l’artisanat seront présentés, notamment les tenues  traditionnelles, la céramique artistique, la poterie, l’industrie du bois, le cuir artistique, le tissage, les tapis,  la vannerie, ainsi que le fer forgé et le cuivre, les bijoux, les différents plats traditionnels, et les produits cosmétiques naturels.