Le détenu Benhalima livre des aveux exclusifs sur les traitres et les félons tapis à l’étranger

Le détenu Mohamed Azzouz Benhalima a livré des  aveux exclusifs sur les traitres et les félons tapis à l’étranger, levant le voile sur leur implication dans des plans abjectes ciblant la sécurité, l’unité et la stabilité de l’Algérie.

Dans de nouveaux témoignages diffusés dimanche soir par la télévision  algérienne sous le titre « Chemin de la félonie….détails de la conspiration », le détenu Benhalima est revenu dans la première partie de ces aveux sur les traitres et les félons tapis à l’étranger afin de montrer au peuple algérien leur véritable nature et les moyens qu’ils utilisent dans l’exploitation des jeunes algériens dans des plans ciblant l’Etat algérien et l’Armée nationale populaire (ANP) en particulier.

Rappelant avoir rejoint les rangs de l’ANP en tant que chauffeur, Benhalima a indiqué avoir pris contact en août 2019 avec le nommé Mohamed Abdellah à qui il a fait part de son désir d’émigration, ajoutant s’être senti à l’aise puisque ce-dernier était un ancien militaire.Mohamed Abdellah contactait systématiquement Larbi Zitout (responsable du mouvement terroriste Rachad) pour le tenir informé des détails des discussions, a-t-il ajouté, relevant que l’objectif de Larbi Zitout consistait à recruter des militaires actifs au sein des différents unités de l’ANP pour lui servir de sources d’informations et les exploiter par la suite dans ses plans.

Le détenu Benhalima a précisé avoir quitté l’Algérie en septembre 2019 à destination d’Alicante (Espagne) où il a contacté Mohamed Abdellah qui était son intermédiaire avec Larbi Zitout. Ce-dernier lui a fourni des aides financières pour lui faire du chantage, à travers ses frères Miloud et Ismail ainsi que le nommé Moussa Zerrari résidant à Lyon (France).

Il a également évoqué son premier contact avec le nommé « Amir Dz » qui a pris attache avec lui pour lui demander son numéro de téléphone.

En octobre 2019, le détenu Benhalima a dit avoir été admis dans un centre d’accueil pour demandeurs d’asile à Tolosa (Espagne) où il a commencé à diffuser des vidéos d’incitation suite à des orientations données par Ismail Zitout. A cette période, il a été contacté par Larbi Zitout pour lui demander de lancer une chaîne Youtube, selon les aveux de Benhalima qui a relevé qu’Ismail Zitout était le responsable médiatique de son frère Larbi.D’après ces aveux, Larbi Zitout est la tête pensante du mouvement terroriste Rachad qui compte également Abbas Aroua, Mourad Dehina, Rachid Mesli, Nazim Taleb et deux autres binationaux.

Le détenu Benhalima a indiqué avoir subi des pressions de la part de Larbi Zitout pour le forcer à rester en Espagne et l’exploiter dans ses plans de propagande visant l’Algérie.