Législatives du 12 juin : L’urne a vaincu

Aux appels hostiles au renouveau institutionnel présidant à l’instauration de l’Algérie nouvelle, le peuple a répondu par la seule voie de l’urne, en se rendant, ce samedi, en nombre aux bureaux de vote pour élire ses représentants à la chambre basse du Parlement.

Une belle manière de démontrer, au monde notamment, l’attachement des citoyens à leur pays et leur adhésion à la feuille tracée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lequel fait sien le serment de rendre le pouvoir au peuple, tel que stipulé dans les articles 7 et 8 de la Constitution. Sous l’œil alerte de la presse nationale et internationale, l’Autorité nationale indépendante des élections à mis à la disposition des électeurs tous les moyens nécessaires pour accomplir leur devoir dans les meilleures conditions possibles.
Est : Affluence disparate
Les centres de vote répartis à travers les wilayas de l’Est ont connu, durant la matinée d’hier, une affluence disparate des citoyens, au milieu d’une bonne organisation. A Khenchela, l’affluence a été plutôt faible dans les centres de vote et disparate à Mila. A Guelma,Souk Ahras, Batna, Tébessa, Bordj Bou Arréridj, El Tarf, Biskra et Jijel, la participation a été timide.Annaba et Oum El Bouaghi ont connu une affluence mitigée.
Centre : Les femmes en force
L’opération de vote a débuté dans de bonnes conditions et dans le respect du protocole contre la  Covid-19, dans les wilayas du centre du pays. A Djelfa, et contrairement aux précédentes élections législatives, une  forte affluence des électeurs est enregistrée, des jeunes et des femmes notamment, très tôt le matin. Idem à Bouira. A Médéa et à Boumerdès, l’affluence est moyenne. Une participation timide est constatée à Aïn Defla.
Ouest : Remarquable à Naâma
Le début de l’opération de vote des législatives dans les wilayas de l’ouest du pays a été marqué par une affluence mitigée des électeurs et un respect strict des mesures de prévention contre la Covid-19. A Oran, l’affluence est mitigée, moyenne à Aïn Témouchent, mais remarquable à Nâama. A El Bayadh, Saïda, Mascara, Relizane, Tissemsilt, Mostaganem et Sidi Bel-Abbès, l’affluence étaitde  moyenne à acceptable.
Sud : Vote dans la sérénité
L’affluence dans le sud du pays est disparate. Dans ces régions, les électeurs espèrent qu’une nouvelle génération de jeunes députés émergera, pour soulever leurs préoccupations et répondre à leurs attentes en matière d’amélioration de leurs conditions de vie et de développement. Dans la wilaya de Ghardaïa, l’affluence s’est fait surtout sentir dans l’après-midi tandis qu’à Adrar, le vote s’est déroulé dans de bonnes conditions. Dans l’extrême sud-ouest du pays, une forte affluence est relevée, mais est timide dans la wilaya d’El Oued. A Laghouat, Bordj Badji Mokhtar, Béchar, El Meghaier, Illizi et Djanet, les opérations de vote se sont déroulées dans des conditions normales. Au moins 120 bureaux itinérants ont été mobilisés pour permettre aux populations nomades et celles des zones éparses et rurales d’accomplir leur devoir électoral.
R. N, photo Fouad S.