Restauration de l’autorité de l’Etat, nouvel édifice institutionnel, retour en force sur la scène internationale et transformation numérique : L’émergence de l’Algérie

L’Algérie a évolué depuis décembre 2019. Sous  l’impulsion, du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le pays  s’est métamorphosé.
Restauration de l’autorité de l’Etat, nouvel édifice institutionnel digne  des grandes démocraties, profondes réformes économiques, consolidation  d’une politique sociale qui protège les couches les plus vulnérables,  retour en force sur la scène internationale et transformation numérique,  que de bouleversements. N’en déplaise aux résidus de la Issaba et aux faux prophètes du déclin, la  nouvelle Algérie de Tebboune n’a plus rien à voir avec l’ordre ancien. En trois ans, dont la moitié sous « le régime Covid », le Président Tebboune  a provoqué le déclic, tout le monde regarde désormais dans la même  direction. Il y a une union sacrée autour de son projet. Tout le monde a pris conscience que l’émergence de l’Algérie durant la  moitié de ce quinquennat du président est une assurance tous risques pour  les années à venir.
Aujourd’hui, l’Algérie peut jouir de son statut de pays pivot. Solide  partenaire énergétique pour l’ensemble des pays du bassin méditerranéen,  l’Algérie est en train de lancer les bases d’une industrialisation  intelligente et d’une agriculture moderne.  Le président de la République a fait de l’Algérie un pays très attractif  où il fait bon vivre. Un miracle réalisé depuis 2019, propice à l’adhésion  aux Brics.  Le président Tebboune, soucieux d’anticiper les grands défis de demain, n’a pas fini de surprendre, il nous réserve bien des surprises pour l’année  2023…