Les accidents causés principalement par les jeunes, selon la Gendarmerie

La plupart des accidents de la circulation routière sont dus au facteur humain et causés généralement par les jeunes, selon la cellule de communication du commandement général de la Gendarmerie Nationale.

Le facteur humain demeure la  principale cause, avec un taux de 92,61% des accidents de la circulation enregistrés en 2020, en raison du non-respect du Code de la route.
Interrogé sur l’annulation des procédures de suspension et de retrait du permis de conduire par les commissions de wilaya, cette même source affirme que cette mesure qui sera effective à compter du 1er février  vise à alléger les procédures administratives. Les forces de l’ordre sont amenées à garder le permis du contrevenant et le lui restituer une fois l’amende payée. Dans ce cas, il aura alors un document provisoire lui permettant de circuler sans cette pièce pendant une durée de 10 jours.
Samira Sidhoum