Les bienfaits des dix derniers jours du Ramadhan

Les croyants sont appelés à multiplier les bonnes actions, les évocations à lire davantage le Coran surtout, durant les dix derniers jours du mois de jeûne particulièrement bénis, d’après l’imam Ali Chaïb.

Bénis, explique-t-il, parce que la nuit du destin «Laylat el Qadr» a  lieu au cours de ces derniers jours. Mais pas seulement. «Des événements très importants ont eu lieu au cours des dix derniers jours du Ramadhan, notamment la conquête de la Mecque. C’est à cette occasion que le Tout Puissant a dit dans ce verset : «En vérité, nous t’avons accordé une victoire éclatante afin qu’Allah te pardonne tes péchés, passés et futurs, qu’Il parachève sur toi Son bienfait et te guide sur une voie droite», rappelle-t-il.Qu’un tel événement ait lieu au cours du mois de Ramadhan confère, selon lui, à cette dernière période une grande bénédiction. «Il s’agit là d’une grande victoire pour les musulmans, d’où ce verset coranique : Allah a été véridique en la vision par laquelle Il annonça à Son Messager en toute vérité : vous entrerez dans la Mosquée Sacrée si Allah veut, en toute sécurité, ayant rasé vos têtes ou coupé vos cheveux, sans aucune crainte. Il savait donc ce que vous ne saviez pas. Il a placé en deçà de cela (la trêve de Hudaybiya) une victoire proche», rapporte-t-il. Pour toutes ces raisons, le Prophète Mohamed (QSSSL) accordait une grande importance aux dix derniers jours du mois sacré. Au début du mois de Ramadhan, il multipliait les bonnes actions comme  libérer  les prisonniers.
«Mais au cours des dix derniers jours, il se consacrait entièrement à Dieu, à la vénération», souligne notre interlocuteur. Le Prophète, en plus de Qiyam el layl (la prière de la nuit), lisait le Coran plus que d’habitude, intensifiait el Dhikr et les louanges à Dieu. «Le Prophète s’isolait de sa famille et de tout le monde pour effectuer ses prières de la nuit à la mosquée afin que son intention ne soit pas distraite par les choses de la vie courante, appelant sa famille à faire de même», poursuit l’imam avant d’évoquer le hadith qui parle de la Nuit du destin, l’événement le plus important des dix derniers jours. LeProphète disait en effet : «Celui qui prie la Nuit du destin avec foi et en recherchant la récompense d’Allah, tous ses péchés passés lui seront alors pardonnés». «Il est important durant cette période d’habituer notre langue au Coran, au dhikr, de s’éloigner des médisances, du mensonge, de trop parler, de s’isoler le plus possible», recommande l’imam Chaib.«C’est la condition pour gagner la récompense de Laylat el Qadr», conclut-il.
Farida Belkhiri