Les Verts accrochés par la Sierra-Leone : Que des ratages !

 L’Algérie (tenante du titre) a fait ses grands débuts en Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 (reportée à 2022) par un nul décevant (0-0) devant une surprenante équipe de la Sierra Leone, ce mardi au stade de Japoma à Douala, en match comptant pour la 1re journée du Groupe E, de la compétition qu’organise le Cameroun du 9 janvier au 6  février.

Pour sa 96e sortie en phase finale, les champions d’Afrique en titre, ont été tenus en échec, par une équipe sierra-léonaise, combative à souhait, bien en place tactiquement et qui doit une fière chandelle à  l’homme du match, son gardien de but, Mohamed Kamara, le grand artisan de ce partage de points.
    Deux ans et demi après avoir remporté sa deuxième étoile, lors de l’édition 2019 en Egypte, les camarades de Riyad Mahrez ont éprouvé du mal à percer la défense adverse très regroupée et procédant par contre.
L’absence du duo, Bennacer-Zerrouki, a pesé lourd ans dans la zone médiane où les « Verts » n’ont pas eu leur rayonnement habituel, avec un manque flagrant de cohésion entre les divers compartiments et de réalisme devant la cage.
Durant cette période initiale, « Verts » ont monopolisé la balle sans toutefois créer des occasions nettes de scorer, excepté celle de Slimani qui sur une passe de Belaili, dribbla le gardien adverse sans pouvoir redresser sa balle dans les bois vides.
D’ailleurs, le milieu du terrain algérien s’est contenté d’envoyer des longs centres vers l’attaquant de pointe, Slimani, devancé à chaque fois par l’excellent portier, Kamara (22e), (37e) et (45+1).
La formation de John Kiester (108e) au dernier classement Fifa, a eu deux belles opportunités d’abord à la 4e minute par El-Hadji Kamara dont la tête plongeante a failli faire mouche, puis sur un tir lointain stoppé par M’Bolhi (30e).
En seconde période, les choses allèrent beaucoup mieux pour les Verts, avec la cohésion retrouvée, mais une inefficacité criarde devant les bois adverses. L’entrée de Bendebka, Boulaya et Bounedjah, a permis aux « Verts » d’exercer une terrible pression sur l’adversaire, avec des occasions de but  incalculables mais lamentablement ratées, à l’instar de Bensebaini (62e) dont le tir a frôlé la transversale, Bendebka (66e), Bounedjah (75e), Benrahma (85e), encore Bensebaini (90+1) et Bounedjah (90e+3).
Au coup de sifflet final au grand dam des fans des « Verts »  présents dans les tribunes, les hommes de John Keister, ont manifesté leur grande joie, car accrocher le tenant du titre et auteur de son 35e match sans défaite, n’est pas à la portée de n’importe quelle équipe.
D’ailleurs, la sélection algérienne a toujours eu du mal à battre cette équipe comme l’atteste le tableau de leurs confrontations  (2 victoires, 3 nuls et 1 défaite).
Pour le coach national, Djamel Belmadi, dont le sacre final est devenu l’objectif N.1 au Cameroun, doit apporter des correctifs lors de la prochaine confrontation face à la Guinée Equatoriale dont ce sera le premier rendez-vous, avant le choc du groupe prévu le 20 janvier contre la Côte d’Ivoire, qui pourrait être décisif pour les 8ems de finale.
L’autre match du groupe E, mettra aux prises mercredi au stade de Japoma (20h00) la Guinée équatoriale à la Côte d’Ivoire, et sera dirigé par un trio arbitral marocain conduit par Redouane Jayed, assisté de Lahcen Azgaou  et Mostapha Akerkad.
Impressions :
 Djamel Belmadi : « Nous avons affronté un adversaire bien organisé, et les conditions climatiques étaient difficiles. Il faisait très, très chaud et extrêmement humide. Nous sommes proches du record de matches consécutifs sans défaite établi par l’Italie, ce qui est bien (l’Algérie en est à 35, le record de l’Italie est à 37, NDLR). Nous sommes invaincus en trois ans, mais nous ne  pensons pas à ça avant chaque match. Nous voulions juste gagner aujourd’hui. »

 

John Keister, sélectionneur de la Sierra Leone: « Nous sommes ici pour jouer notre jeu. Nous verrons plus tard si nous sommes la surprise du tournoi. Je ne veux pas m’emballer après le premier match. »
Islam Slimani : « On savait que ça allait être difficile, c’est le premier match. On n’a pas  été assez +tueur+ devant le but. On a beaucoup d’occasion, il nous reste du travail pour les prochains matches. »