Ligue des champions d’Afrique : L’ESS met le cap sur l’EST

L’ES Sétif disputera, ce vendredi, au stade olympique de Radès (Tunisie), son match retour face à l’Espérance de Tunis, dans le cadre des quarts de finale de la Ligue des champions d’Afrique de football.

Les Noir et Blanc, qui ont raté le coche à domicile lors de la première manche bouclé sur un score vierge (0-0), comptent se ressaisir dans la capitale tunisienne. Désormais sous la conduite du nouveau coach, le Serbe Darko Novic, qui vient de prendre ses fonctions à la tête du staff technique et qui sera assisté par Rédha Bendris, l’Aigle noir s’attend à une mission périlleuse face à un ogre du football tunisien et continental. Ayant entamé son travail sur le terrain pour préparer ses troupes, le néo-coach de l’ESS a axé la séance d’entraînement de lundi dernier sur le volet technico-tactique. Le technicien serbe a vu à l’œuvre sa composante et apporté des correctifs au déséquilibre constaté dans le compartiment du milieu. Il a également soumis ses attaquants à un travail spécial, notamment face au but, histoire de donner un nouveau souffle à la ligne offensive. Pour sa première séance d’entraînement avec sa nouvelle équipe, Darko Novic a fait preuve de rigueur de discipline. D’ailleurs, ila rappelé à l’ordre Motrani, Bouhalfaya et Ali Larbi, signalés absents lors de la séance d’avant. Toujours dans le contexte disciplinaire, Serrar a décidé de sanctionner Hachoud en l’évinçant de l’équipe première jusqu’à la fin de la saison. Cette décision est dictée parle mauvais comportement du joueur après le match disputé à Casablanca (Maroc) face au Raja. Par ailleurs, c’est aujourd’hui au environ de 16h50 que la délégation sétifienne s’envolera à destination de Tunis. La défaite enregistrée face aux Sang et Or au match aller à Alger  a hypothéqué considérablement les chances de qualification de l’ESS. Cette dernière jouera désormais son va-tout ce vendredi. Les joueurs savent qu’ils vont devoir se surpasser pour tenter de créer l’exploit et revenir avec la qualification de Tunis. Commentant le prochain rendez-vous de son équipe,  l’attaquant Deghmoum dira : «On ne se plaint de rien et l’ambiance est parfaite, on était très fatigué moralement lors du match aller et il fallait une déconnexion, avant de reprendre. On se sent bien maintenant. Avec l’arrivée du nouveau coach, on va faire un très bon travail, j’en suis sûr.»
Il est à rappeler que la prestation des Noir et Blanc lors de la première confrontation au stade 5-Juillet n’a pas été mauvaise. Les observateurs sont unanimes à dire que ce jour-là, l’efficacité a cruellement fait défaut aux coéquipiers de Djahnit malgré de nombreuses occasions de scorer. Le compartiment offensif pose problème. Pour le staff technique, il faudra trouver des solutions pour débloquer la situation à Radès et arracher pourquoi la qualification aux demi-finales.
S. Djerdi