L’incendie du mont Chenoua reprend : D’importants moyens matériels mobilisés

Ce lundi, depuis le poste de commandement opérationnel installé au mont Chenoua, là où un grand incendie ravage depuis samedi dernier à 20h le couvert végétal du massif, le lieutenant Rabah Bendouha, officier de la Protection civile à Tipasa, donne un aperçu général de l’évolution de l’incendie: «Il est 18h20, l’incendie n’est pas encore circonscrit totalement.

Toutefois, je peux dire qu’il est maîtrisé à 70%.» Les habitants des douars et alentours du mont Chenoua ont vécu, durant la nuit de dimanche à hier, des moments de panique. En effet, les incendies qui ravageaient une partie du mont Chenoua donnaient l’impression d’un volcan en éruption. Et pourtant, avant la fin de l’après-midi de dimanche, le foyer paraissait maîtrisé. Seulement, les vents forts qui balayaient la région ont ravivé de plus belle les flammes de l’incendie. Ainsi, depuis samedi, d’importants moyens combinés ont été mobilisés pour venir à bout du sinistre qui, jusqu’à ce lundi à 18h, n’a causé aucune victime. Des moyens aériens sont toujours mobilisés sur place pour en venir à bout, d’autant que l’accès aux foyers d’incendie est très difficile.
«Plus de 70 camions et des colonnes mobiles venus des wilayas limitrophes sont à pied d’œuvre pour circonscrire incendie», note le même officier. Un plan Orsec a été déclenché pour faire face à toute éventuelle aggravation de la situation. Parmi les décisions prises, l’ouverture des urgences au niveau de l’hôpital spécialisé de Nador dédié exclusivement à prendre en charge médicalement d’éventuels blessés. Par ailleurs, aucun bilan des dégâts causés par l’incendie n’est encore rendu public.
A. L.