Mali : La durée de la transition fixée à 24 mois à compter du 26 mars 2022

La nouvelle durée de la transition politique en  cours au Mali a été fixée à 24 mois à partir du 26 mars dernier par un décret du président de transition malien, le colonel Assimi Goïta, rendu public lundi. Le chef de l’Etat, le colonel Assimi Goïta, a signé un décret à ce sujet  lu à la télévision d’Etat stipulant que « la durée de la transition est fixée à 24 mois, à compter du 26 mars 2022 ». Cette annonce intervient après que les dirigeants de la Communauté  économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) réunis, samedi à Accra, au Ghana, ont renvoyé à un nouveau sommet le 3 juillet toute décision concernant le Mali, le Burkina Faso et la Guinée, en proie à des changements anticonstitutionnels de gouvernement. La Cédéao a décidé « de maintenir les sanctions imposées » et de « continuer le dialogue afin de parvenir à un accord permettant une levée graduelle des  sanctions à mesure que les étapes de la transition seront franchies ».