Marché d’Aïn Benian : Les poissons inabordables 

Durant ce mois de Ramadhan, les personnes disposant d’un revenu moyen hésitent à faire un tour du côté de la poissonnerie du marché d’Aïn Benian.

Et pour cause, les prix dépassent tout en entendement. Cela n’a rien à voir avec ceux affichés chez le seul vendeur de Raïs Hamidou où la crevette se vendait à 1.600 DA. Les prix font fuir, selon un monsieur, qui revenait sur ses pas. Ici,  le rouget  est proposé à 1700 DA/ kg, la dorade à 1.500 DA  et le merlan frôle les 2.800 DA/ kg. La crevette, quant à elle, se vend  à 3.000 DA. Même la sardine devient un produit de luxe. Au marché d’Aïn Benian, le kilo est  proposé  entre 1.200 et 1.400 DA.
 W. O. H.