Marché de gros de Boufarik : Baisse des prix des fruits et légumes  

Les prix des fruits et légumes ont notablement baissé ces derniers jours au marché de gros de Boufarik, dans le sillage de la reprise de l’activité des agriculteurs qui a connu un net fléchissement durant le Ramadhan.

Selon les mandataires rencontrés sur place, l’offre en produits maraîchers est plus importante. Pour leur représentant, M’hamed Charfi, «la baisse des prix a obéi à la loi de l’offre et de la demande». A l’en croire, les prix vont encore baisser dans les prochains jours, car le  climat est favorable à la récolte. Parlant de la pomme de terre, il fait remarquer que son prix a chuté de plus de 50% pour retomber à 60 DA, et le poivron vert est désormais cédé entre 60 et 70 DA.
La carotte, qui était à 100 DA juste après l’Aïd, s’affiche à  30 DA. Hormis la tomate qui s’écoule entre 70 et 90 DA le kg, les autres produits, notamment  le navet, la betterave et la courgette, ne dépassent les 30 DA le kg. Evoquant le phénomène de la spéculation, le mandataire accuse le consommateur qui, regrette-t-il, «n’a aucune  culture de consommation et est à l’origine des pénuries que provoque son avidité». Toutefois, notre interlocuteur  reconnaît que les prix restent élevés et hors de portée de la majorité des consommateurs. Il cite les primeurs des pêches, abricots et les nèfles dont les  prix restent exorbitants.
Le représentant des mandataires s’attend à «une baisse considérable des prix» sur les marchés de détail où «hélas, ajoute-t-il, plusieurs intermédiaires s’octroient une  marge bénéfice qui dépasse  largement celle de l’agriculteur».
«Même si les prix chutent dans les marchés de gros, les  détaillants qui boudent l’achat avec facture continueront de vendre cher», déplore Charfi.
M. Benkeddada