Maroc: 20.000 cadres de l’éducation en grève

 Pas moins de 20.000 cadres relevant du secteur de l’Education ont entamé, lundi, un mouvement de grève au Maroc pour dénoncer la situation précaire dans laquelle ils évoluent, ont rapporté des médias locaux.

L’appel au débrayage lancé par de nombreuses organisations et syndicats du secteur de l’Education a connu un grand taux de suivi au sein des établissements scolaires, selon les médias marocains. « Des dizaines d’établissements scolaires (trois paliers) ont assisté aux premières heures de ce matin, lundi 22 mars, à des manifestations et à des formes de solidarité avec des femmes et des hommes de l’éducation qui ont  été victimes d’attaques, la semaine dernière, dans la capitale, Rabat, parallèlement aux appels des coordinateurs nationaux et des syndicats de l’éducation à faire grève, à partir du premier jour ouvrable après la fin des vacances de milieu d’année 2020/2021.
Des milliers d’élèves ont été contraints de quitter la classe quelques minutes après la grève des enseignants et autres cadres du secteur, dont le nombre s’élève à plus de 20.000. Selon ses initiateurs, la grève se  poursuivra jusqu’à vendredi prochain sous le slogan « Dignité d’abord ». Les organisations syndicales et de coordination nationales ont appelé à des grèves nationales et régionales pour dénoncer ce qui se passe dans le secteur de l’Education en termes de tension due à l’exacerbation des problèmes et à l’échec du ministère de tutelle, et avec lui du gouvernement.