Médias : L’écrivain et journaliste Abdelaziz Boubakir n’est plus

L’écrivain, journaliste et enseignant universitaire algérien, le Dr Abdelaziz Boubakir, est décédé mardi dernier à l’âge de 65 ans des suites d’une longue maladie. Le défunt a consacré sa vie à l’écriture, à l’enseignement universitaire, au journalisme et à la traduction, notamment du russe vers l’arabe. Né à Jijel en 1957, le défunt a commencé ses études dans sa ville natale puis à l’Université d’Alger, où il a étudié le journalisme et l’information avant de poursuivre son cursus universitaire en Russie. De retour en Algérie, le Dr Boubakir a occupé le poste de chef du département audiovisuel à l’Institut des sciences de l’information et de la communication, puis directeur du centre d’enseignement intensif des langues à l’Université d’Alger.Il a été également rédacteur en chef du journal «El Khabar Hebdo» et de la revue «Maâlim» relevant du Haut-Conseil de la langue arabe. Le défunt compte à son actif de nombreux écrits, dont «La littérature algérienne au miroir orientaliste» et «L’Algérie vue par les orientalistes russes». Il a également traduit de nombreux livres du russe vers l’arabe, dont «L’intelligentsia maghrébine» et «L’élite algérienne au début du XXe siècle».