Médiateur de la République : Plus de 58.000 requêtes enregistrées en 2021

Plus de 58.000 requêtes ont été enregistrées par la Médiation de la République en 2021, dont 96,30% ont été traitées, a révélé le médiateur de la République, Brahim Merad.

« La Médiation de la République a enregistré un total de 58.801 requêtes du 1e janvier au 23 décembre 2021, dont 51.253 requêtes soumises par des personnes physiques et 7.548 requêtes relatives au service public  (préoccupations liées au développement local) », a fait savoir M. Merad dans une déclaration à l’APS. Selon le même responsable, l’intervention de son instance a permis d’examiner la majorité de ces requêtes, qui s’élèvent à 56.630 requêtes, soit 96,30% de l’ensemble des requêtes reçues. Quelque 33.446 requêtes ont eu des réponses, soit 57% du nombre des  requêtes examinées, tandis que 23.184 requêtes (43%) sont en cours de traitement, a-t-il précisé.
Les réponses aux requêtes étaient dans l’ensemble « positives ». 16.463 réponses positives ont été enregistrées, soit 49% de l’ensemble des réponses, contre 12.279 réponses négatives, outre 4.704 réponses sans précisions ou ambiguës (14%) ayant été réorientées vers l’administration. « La médiation n’intervient pas dans les questions soumises à la justice », a-t-il assuré.
Dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, concernant la prise en charge des préoccupations du citoyen, le même responsable a fait savoir que son  instance a enregistré, aux niveaux central et local (délégations des 58 wilayas et la circonscription de Debdab), un total de 124.368 requêtes, dont 100.481 requêtes de personnes physiques (81%), 4.011 d’associations (3%), 12.602 de groupes de citoyens (10%) et 7.274 de représentants des  quartiers et de villages (6%).
A cette occasion, M. Merad a souligné que son instance tend à faire aboutir la politique du président de la République visant à « placer le citoyen au centre des préoccupations, à lui permettre de mener une vie décente et à exercer ses droits et ses libertés », saluant la conscience du citoyen quant à la mission de la Médiation de la République et la confiance  placée en elle reflétée par « le nombre important » des requêtes.