Mohamed Bouslimani, ministre de la Communication : La communication institutionnelle, une priorité pour le gouvernement 

Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, a affirmé, depuis Constantine, que la communication institutionnelle était une des priorités du gouvernement, annonçant l’organisation de rencontres sur la communication institutionnelle, qui seront suivies de sessions similaires à travers tout le pays.
Dans une entrevue accordée, jeudi dernier, à la Radio locale de Sétif, en marge des travaux de la session de formation sur la communication institutionnelle, le ministre a fait savoir que «cette session, première du genre, sera suivie de sessions similaires à travers tout le pays».
«Il s’agit là de la première session ayant trait à la communication institutionnelle, qui figure parmi les priorités du gouvernement. C’est pourquoi, nous avons organisé la 1re session de formation à Constantine qui touche 6 wilayas de l’Est du pays. Elle sera suivie d’autres sessions dans le Sud, le Centre et l’Ouest du pays», a poursuivi le ministre. Selon Bouslimani, l’objectif de cette session est de «rapprocher l’administration du citoyen pour lui permettre de prendre connaissance des actions menées par les autorités locales dans le domaine du développement».
Le ministre de la Communication a également insisté sur la «dualité» journaliste-chargé de communication afin de «transmettre une information juste et fiable au citoyen», et de «lutter contre les rumeurs et les infox pour établir, partant, une relation de confiance entre le journaliste et le citoyen». Bouslimani a également relevé l’importance de «la crédibilité et de la responsabilité du journaliste pour atteindre le niveau requis de professionnalisme dans le cadre de la réorganisation de la presse nationale».
A ce propos, il a indiqué que l’objectif du secteur était d’atteindre «une presse professionnelle, sous-tendant crédibilité et responsabilité», assurant que le secteur «est en cours de réorganisation de la presse nationale publique et privée».
Dans un autre contexte, le ministre a mis en avant «le rôle des médias de proximité, notamment les radios locales qui sont en lien direct avec le citoyen». Il a salué, par ailleurs, l’ensemble des médias ayant fait montre de compétence dans la couverture des événements phares de cette année, à l’instar des Jeux méditerranéens, des festivités commémorant le soixantenaire de l’indépendance et, tout récemment, les travaux du Sommet arabe, appelant à «poursuivre leurs efforts et à continuer à offrir la plus belle image de notre patrie».