Niger : 137 morts et deuil national de 3 jours

Les attaques perpétrées dimanche par des  hommes armés contre des villages de la région de Tahoua au Niger, « ont entraîné la mort de 137 personnes », a annoncé lundi soir le gouvernement  nigérien.

Ces attaques sont les plus meurtrières commises au Niger ces dernières années par des terroristes. « En prenant dorénavant systématiquement les populations civiles pour cibles, ces bandits armés franchissent une étape de plus dans l’horreur et la barbarie », a dénoncé le porte-parole du gouvernement, Zakaria Abdourahamane, dans un communiqué lu à la télévision publique. « Le gouvernement condamne ces actes barbares perpétrés par des individus sans foi ni loi », a-t-il ajouté. Le gouvernement a décrété « un deuil national de trois jours » à compter de ce mardi.
« Des mesures sécuritaires et sanitaires renforcées ont été prises dans la zone et une enquête est ouverte pour retrouver et traduire devant les tribunaux les auteurs de ces actes lâches et criminels », affirme le communiqué. La région de Tillabéri est située dans la zone dite « des trois frontières » entre Niger, Mali et Burkina Faso, régulièrement frappée par les groupes  terroristes affiliés à Al-Qaïda ou à l’Etat islamique (EI).