Nouvelles wilayas : Le Président priorise la ressource humaine locale

Le président de la République est soucieux de garantir un développement rapide aux dix nouvelles wilayas créées récemment. La question a, d’ailleurs, été abordée lors du dernier Conseil des ministres.

Le chef de l’Etat a, en effet, insisté sur l’importance d’alléger le fardeau du rapprochement de l’administration du citoyen en réorientant notamment les ressources humaines au profit de ces nouvelles wilayas, en procédant à la création d’une plateforme devant permettre la définition des postes en adéquation avec la densité démographique. Il a insisté également sur le besoin de prioriser les populations locales en matière d’emploi. L’économiste Ahmed Souahlia a salué la volonté affichée par le président de la République de mener à bon port le développement économique de ces wilayas fraîchement créées. Une question tributaire, selon lui, d’une approche économique de développement spécifique devant dynamiser la mouvance sociale de ces régions. Le but étant de rapprocher l’administration du citoyen et de lancer des projets d’investissement susceptibles d’engendrer des richesses. Il a précisé que chaque wilaya a ses spécificités. D’où le besoin, a-t-il dit, de s’inscrire dans de nouvelles perspectives au profit de ces populations qui avaient revendiqué, avec insistance, la création de ces wilayas en vue d’en finir avec l’éloignement des structures de base et des tracas des déplacements. L’économiste pense qu’il est inadmissible d’importer des ressources de l’extérieur au détriment des potentialités locales qui n’attendaient que cette décision de délivrance. «Il faut que le développement de ces nouvelles wilayas se fasse avec les mains de ses enfants, sauf lorsque une carence se fait sentir dans certaines qualifications. La création de ces wilayas avait pour objectif initial de répondre aux besoins des habitants qui souffraient de nombreuses lacunes au quotidien. L’Etat a mis ainsi le paquet pour satisfaire ces attentes relatives essentiellement à l’emploi, au logement, à la santé et au transport. Souahlia a reconnu, toutefois, que la consécration de ces processus de développement implique des moyens et du temps. Il a affirmé que l’ensemble des départements ministériels doivent jouer le jeu afin de réussir ce défi relevé par le président de la République dans le cadre de ses engagements. Ce qui doit se faire, insiste-t-il, «dans le sillage d’une vision claire et bien ciblée».
L’économiste Abdelkader Berriche a expliqué, quant à lui, que «l’orientation» du chef de l’Etat concerne la consolidation de la ressource humaine dans ces nouvelles wilayas, expliquant que ces dernières vont vivre au rythme de l’installation des directions locales. Ce qui exige éventuellement une ressource humaine appropriée devant réussir le défi de redorer le blason de ces régions déshéritées. «Le Président a affirmé lors du dernier Conseil des ministres qu’il faut s’appuyer sur les ressources locales par souci de garantir un équilibre et une stabilité en termes d’emplois. Il a, d’ailleurs, annoncé la mise en place d’une plateforme numérique contenant les potentialités internes qu’il faudra solliciter pour le recrutement local. «L’ambition serait d’éviter les erreurs du passé et les disparités suscitées entre les jeunes», a expliqué l’économiste qui insiste sur l’urgence de lancer des programmes de développement dans ces wilayas naissantes.
Karima Alloun