«Nuit des Idées» en Algérie : Reconstruire ensemble pour un meilleur lendemain

La sixième édition de la «Nuit des idées», organisée par l’Institut français d’Algérie (IFA) à travers ses différents instituts régionaux et divers  lieux culturels, dès demain  promet de «(Re)-construire ensemble».

Après une absence due à la pandémie du coronavirus, cette nuit, se voulant porteuse de conseils, s’attèlera à questionner la reconstruction qu’elle  soit personnelle ou collective, physique, mentale ou architecturale. Elle  sera mise en question et des solutions, ou tout du moins des tentatives d’y voir plus clair, seront abordées tout le long d’un riche programme. Des projections de films, débats culturels, philosophiques ou sociologiques sont au menu ainsi que des performances artistiques et musicales pour colorer la nuit et les esprits. A Alger, Annaba, Constantine, Oran ou Tlemcen, la «Nuit des idées» sera riche en intervenants et activités pour les grands et les petits.
Parmi les intervenants figure Laurence Vanin, philosophe et directrice de la chaire «Smart City: philosophie & éthique» de l’Institut méditerranéen du risque, de l’environnement et du développement durable de l’université de Nice. Elle discutera son sujet de prédilection, à savoir la ville et ses évolutions et surtout sa conception de la ville de demain. La philosophe animera une conférence intitulée «Smart city, une autre lecture de la ville» jeudi à 17 heures à Annaba, le 14 mai à 15h00 à Constantine et le 15 mai à 18h00 à Alger.
L’essayiste Karim Bouhassoun s’attèlera à balayer du regard les grands enjeux du monde contemporain avec une touche de philosophie remontant aux grands penseurs antiques. Il animera sa conférence, intitulée «Soyons philosophes! Construire ensemble le XXIe siècle», au niveau des instituts d’Oran, Constantine et d’Alger, respectivement le 12 à 18 heures, le 16 mai à 17h00 et le 17 mai à 18h00.
À travers plusieurs endroits
D’autres rencontres, débats et conférences sont organisés tout le long de la nuit de jeudi dans d’autres lieux à travers la capitale: A la Galerie Ezzou’Art, au Centre commercial de Bab Ezzouar à 15h00, Jaoudet Gassouma abordera la thématique de «La résilience en milieu culturel: le cas algérien».
A l’annexe d’Hydra de l’Institut français, à 18heures, Pr. Ourida Belkacem, docteure en psychologie clinique, questionnera le thème de la «résilience, solidarité, clés de voûtes pour une reconstruction individuelle et collective en périodes de crises».
A la librairie Point-Virgule au même moment, un panel d’intellectuels de différents univers abordera   la reconstruction dans tous les sens du terme. Une artiste réalisera une fresque en direct durant les débats et de la musique conclura la soirée. Daho Djerbal animera quant à lui une visioconférence au Lycée international Alexandre-Dumas intitulée «La crise dans tous ses états et les (fausses) pistes de sortie»
A Artissimo, dès 18heures, plusieurs intervenants aborderont le thème de la soft-power et de l’exportation des artistes algériens. Il s’agit notamment de  Karim Sergoua (artiste peintre et enseignant), Lazhari Labter (poète et écrivain), Viviane Candas (réalisatrice et autrice), Amor Guelil (styliste, créateur de mode), Saphia Arezki (historienne) et Tinhinène Mezghiche (artiste illustratrice et architecte).
La délégation de l’Union européenne organise à Orbit Coworking Space, un évènement réunissant différents acteurs du développement durable et local pour discuter de la place du patrimoine comme vecteur d’une croissance équitable. Une exposition avec des associations venues de Timimoune et un débat seront au menu de la soirée.
Pour les amoureux de la musique et de l’art, deux événements sont au programme de la «Nuit des idées» à Alger. Il s’agit d’un Set du DJ Mehdi J Blige au niveau de la médiathèque de l’Institut français à 22 heures. Le second événement est organisé par le studio Alpha Tango au Beldi Park à Zeralda. Le musicien Nazim Bakour et le DJ Abdelkader y réaliseront une performance inédite. S’y mêleront sonorités africaines et techno pour le plus grand plaisir des mélomanes. Le côté visuel ne sera pas en reste puisque le studio Alpha Tango et El Moutanakil réaliseront avec les deux artistes une scénographie accompagnant la performance.
Les férus de cinéma ne sont pas non plus lésés. A  Constantine le film «Indes galantes» de Philippe Béziat sera projeté ce jeudi à 17heures. A Alger, le jeune public est invité à la projection du film «Le cercle des petits philosophes» de Cécile Denjean jeudi à 16 heures à  l’Institut français.
Du côté de Tlemcen enfin, la «Nuit des idées» se déroulera en compagnie de Tewfiq Belfadel demain à partir de 17 heures. Il fera une lecture-dédicace de son livre «Migrants sans nom» qui sera suivie de la projection du film-poème «Notre demain/ Our Tomorrow» qu’il a coréalisé avec Christina Goh, Armand Amar et Yann Arthus Bertrand.
Sarra Chaoui