Obsèques de Shireen Abu AKleh : Le SG de l’ONU « profondément troublé » par le  comportement des policiers sionistes

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, est « profondément troublé » par le comportement « de certains policiers » de l’entité sioniste qui ont attaqué vendredi matin le cortège funèbre de la journaliste, Shireen Abu Akleh, exécutée avec sang-froid mercredi matin par un tir de l’armée d’occupation sioniste à Jénine en Cisjordanie occupée, a indiqué un porte-parole.

« Il continue d’exhorter au respect des droits humains fondamentaux, y compris les libertés d’opinion et d’expression, et de réunion pacifique », a souligné Farhan Haq.

« Le secrétaire général a été ému par l’élan de sympathie des milliers de personnes palestiniennes en deuil au cours des deux derniers jours, un témoignage du travail et de la vie » de cette journaliste, a précisé le porte-parole.

Shireen Abu Akleh, une figure de la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera, a été exécutée mercredi d’une balle dans la tête alors qu’elle  couvrait un raid militaire sioniste dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupé. Elle portait un gilet pare-balles siglé « Presse » lors de l’exercice de sa mission.

La police sioniste a bouclé l’hôpital Saint Joseph, où le corps de Shireen Abu Aqleh est conservé, installant des barricades aux entrées de l’hôpital et le long des routes où passe son cortège funèbre, interdisant le passage des véhicules ou des piétons palestiniens, a indiqué l’agence palestinienne 

WAFA.

Les forces de l’occupation, lourdement armées ont ensuite pris d’assaut les locaux de l’hôpital et attaqué des dizaines de personnes en deuil qui criaient des slogans condamnant l’occupation et hissaient des drapeaux  palestiniens.

Des images retransmises par des télévisions palestiniennes montrent le cercueil de la journaliste manqué de tomber au sol alors que des policiers sionistes dispersent la foule.

L’assassinat de Shireen Abu Akleh continue de susciter de vives condamnations palestinienne, arabe et internationale.